Les officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) et de la Customs Anti Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority ont épinglé une Angolaise à l’aéroport, ce dimanche. Elle avait dissimulé de la drogue dans ses parties intimes.

Elisa Filomena Wawa, 53 ans et enseignante de profession, est arrivée à Maurice samedi à bord du vol MK 287 en provenance de Madagascar. C’est son comportement suspect qui a interpellé les douaniers.

Interrogée, elle n’a pas dit grand chose aux enquêteurs. Toutefois, lors d’une fouille corporelle, les policiers sont tombés sur deux boulettes de drogue cachées dans ses sous-vêtements et des traces de vaseline sur ses parties intimes.

L’ADSU l’a conduite à l’hôpital Nehru, à Rose-Belle, où elle a restitué 81 boulettes d’héroïne pesant 1 088 grammes.

L’héroïne d’une valeur de plus de Rs 16 millions a été retrouvée dans ses parties intimes.

L’Angolaise n’a pas révélé le nom de son contact local. La police a appris qu’elle devait loger à l’hôtel Saint-Georges, dans la capitale. Une opération a été montée afin de mettre la main sur le commanditaire de la drogue et le téléphone portable de la suspecte a été saisi.

Mais personne n’est venue réceptionner la drogue. L’opération a été annulée hier, lundi 22 octobre, toutefois, l’enquête se poursuit.

Cette enseignante est attendue en cour au tribunal de Mahébourg, ce mardi 23 octobre. Une accusation provisoire de trafic d’héroïne devrait être logée contre elle.