Le conseil de district de Rivière-du-Rempart, en situation de crise depuis l’annonce de la saisie de ses biens par la compagnie Alphamix pour non-paiement de dettes de Rs 8, 2 millions, passées à Rs 72,9 millions au fil des ans, a subi lundi un nouveau revers en Cour suprême.

En effet, la juge Gaytree Jugessur-Manna n’a pas accédé à la requête du conseil pour contrer la vente et la saisie des camions lui appartenant. La cour a conclu que cette démarche du conseil de district de Rivière-du-Rempart « peut être une tentative pour ne pas honorer ses dettes ».

Cette affaire remonte aux années 2006-2007 lorsque le conseil de district avait fait construire la foire de Rivière-du-Rempart. Le conseil, qui devait effectuer un paiement final de Rs 8, 2 millions au contracteur Alphamix, ne l’a pas fait. Le contracteur a alors initié une action en cour, laquelle a sommé le conseil de verser la somme de Rs 72,9 M au plaignant. Alphamix a déjà saisi la voiture officielle du président, soit une Jaguar. Le Conseil avait demandé un “stay of execution” du jugement.