Aprés avoir obenu la liberté ce jeudi suite à l’intervention de leur avocat, Rama Valayden, qui est revenu à la charge car il aurait eu des erreurs de calcul dans le nombre de jours que les condamnés devaient purgé en détention préventive jusqu’à la date de condamnation.

« Nou sorti nu la tete haut mai aster la, ene lote kombat komanse. Ene kombat pu enleve etiqeutte kriminel qui lor nu ledo. Lile Morise pe get nu ek ene lizie kriminel, » affirme Sheik Imran Sumodheem, un des quatre condamnés.

Abdool Naseeb Keeramuth a quant à lui remercier le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a re-ouvert l’enquête. « Pa ti facil ditou dan prison, mo pas konseil persone ale laba ».

Pour rappel, en octobre 2015, la condamnation à vie d’Abdool Nasseeb Keramuth, Shaffick Nawoor et les frères Sumodhee avait été commuée en une peine de 18 ans d’emprisonnement par la Commission de pourvoi en grâce.