Kamlesh Radha, qui a avoué à la police en janvier dernier avoir agi comme bailleur de fonds dans un réseau de drogue dont fait partie Ashish Dayal, a participé à un exercice de reconstitution des faits ce matin. Cet habitant de Solférino, Vacoas, âgé de 27 ans, est détenu en permanence dans une cellule à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), aux Casernes centrales. Des dispositions similaires ont été prises pour Navind Kistnah pour des raisons de sécurité.
Ce matin, plusieurs unités de police étaient mobilisées, dont des équipes de la SSU et de l’ADSU, épaulées d’un blindé. Kamlesh Radha a été conduit sur les lieux où il dit avoir rencontré les membres du réseau pour leur remettre l’argent destiné à l’achat de Rs 35 M d’héroïne, transportée à Maurice par le défunt policier Arvind Hurrychurn. Ce dernier, pour rappel, avait été retrouvé mort dans sa cellule au Moka Detention Centre le 28 octobre 2016. L’autopsie avait conclu que son décès était survenu par pendaison. Cette affaire avait fait couler beaucoup d’encre puisque les caméras de surveillance de sa cellule étaient hors-service et que le constable se serait pendu en utilisant un lavabo comme support. À l’époque, le policier avait fait part de son intention de dénoncer ses complices.
Arrêté avec de la drogue à son domicile, Kamlesh Radha a fait des révélations sur l’affaire Hurrychurn en dénonçant Ashish Dayal, “star witness” dans l’affaire Gro Derek. Selon le jeune homme, c’est Ashish Dayal qui l’aurait introduit au sein du réseau de drogue l’année dernière pour y injecter de l’argent. Il y aurait contribué à hauteur d’un demi-million de roupies. Dans le sillage de cette affaire, la police avait également arrêté l’ex-policier Edgar Henry Joly et Westley Jasmin.