Les filles du Chairman Emeritus de la BAI Dawood Rawat ainsi que leur époux, Brian Burns et Claudio Feistritzer, ont comparu en Cour suprême ce matin dans leur litige qui les oppose à l’Asset Recovery Unit. C’est suite à la demande de l’Assets Recovery Unit que la juge des référés, Gaytree Jugessur-Manna, avait ordonné, le 18 avril dernier, le gel des comptes bancaires, actions, biens mobiliers et immobiliers de Dawood Rawat, Adeela Rawat et Laina Rawat, mais aussi de Claudio Fiestritzer et Maxime Brian Burns. Alors qu’ils ont obtenu l’autorisation d’avoir accès à leurs comptes en banques, leurs propriétés, actions, biens mobiliers et immobiliers sont toujours gelés.
Lors de l’appel de l’affaire ce matin, le DPP, représenté par Me Jean Michel Ah Sen, a indiqué que Laina Rawat pourrait avoir accès à tous ses comptes bancaires. Son époux, Brian Burns, qui a quant à lui obtenu l’accès à son compte en banque à la Barclays Bank, soutient que la banque ne s’est pas encore pliée à l’ordre de la cour. Il a toutefois retiré sa demande pour la révocation de l’ordre émis par la juge des référés concernant le gel de ses propriétés.
L’époux d’Adeela Rawat, Claudio Feistritzer, qui a pour sa part déjà obtenu l’autorisation d’accéder à ses comptes bancaires, demande le dégel de certaines propriétés, soit une propriété à Rivière-du-Rempart et deux véhicules. Le représentant du DPP a soutenu que l’équipe d’investigation enquête toujours sur ces propriétés et qu’il aura « besoin de temps » pour donner sa décision à ce sujet. Toutefois, le DPP a indiqué que les parts de son épouse, Adeela Rawat, dans la société Latitude Ouest ne feront plus l’objet d’un gel. Claudio Feistritzer devra retourner en cour le 26 janvier pour connaître la décision du DPP au sujet de ses propriétés.