Le gouvernement veut en finir au plus vite avec le remboursement des clients du plan Super Cash Back Gold (SCBG) et du Bramer Asset Management (BAM). Un nouveau plan de paiement a été annoncé vendredi après-midi à Ébène par le ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur. Les clients seront ainsi remboursés entre 60% et 100%, dépendant du montant qu’ils avaient investi. « Nous sommes arrivés à l’étape ultime. Mais ce n’était pas facile de trouver la bonne solution », a affirmé Sudhir Sesungkur lors de la présentation du plan de remboursement.
Concernant le plan SCBG, tous les clients recevront soit la totalité de leur investissement, soit une partie. Ceux ayant investi jusqu’à Rs 200 000 percevront ainsi la totalité. Ceux qui avaient injecté une somme allant de Rs 200 001 à Rs 2 millions recevront 70% de leur montant tandis que pour ceux dépassant les Rs 2 millions, ils récupéreront 60% de leur investissement. S’agissant des clients du BAM, la formule est différente car ceux ayant investi jusqu’à Rs 200 000 ne recevront pas la totalité de leur argent, mais 85% de la somme investie, contre 70% pour un montant de Rs 200 001 à Rs 2 millions et 60% pour plus de Rs 2 millions.
Selon le ministre, ce plan de paiement concerne aussi les coopératives qui avaient investi l’argent de leurs clients dans ces deux fonds. « Les petits épargnants recevront la totalité de leur investissement », a-t-il dit. Toutefois, le remboursement des clients concernés s’effectuera par le biais du ministère des Coopératives. S’agissant du fonds qui sera décaissé pour le remboursement de tous les clients, Sudhir Sesungkur a précisé que « la National Property Fund Ltd (NPFL) déboursera Rs 6,5 milliards ».
Selon les chiffres avancés par Sudhir Sesungkur, ils sont 11 535 clients du SCBG sur un total de 16 570 à avoir reçu tout leur remboursement, seuls 5 035 clients restants donc à être payés. Parmi eux, certains ont déjà obtenu Rs 500 000. Concernant les clients du BAM, ils sont 3 351 à avoir été remboursés, sur un total de 3 671 clients, les 320 autres devant bientôt être remboursés. À ce jour, la NPFL a déboursé Rs 10,5 milliards pour le paiement de tous les clients.
Pour Sudhir Sesungkur, le gouvernement a agi « de manière responsable » en arrêtant les opérations du groupe BAI. « Nous avons pris cette décision dans l’intérêt du pays et de la population. Si la BAI continuait d’opérer, tous les clients auraient perdu leur argent », a-t-il souligné. Se disant « soulagé » que la plus grosse partie de l’affaire, soit le paiement des clients, soit bientôt « chose du passé », il a critiqué son prédécesseur, Roshi Bhadain, « qui n’a pas géré le problème du remboursement comme il se devait ». Et de conclure : « Aujourd’hui, nous devons faire du “crisis management”. »