Me Roshi Bhadain a tenu un point de presse hier à l’hôtel Labourdonnais pour réfuter les allégations de Nitesh Ramdharry qui l’implique dans l’affaire Bangaleea. L’homme de loi a également annoncé son intention de loger une plainte en réclamation de Rs 100 millions contre Nitesh Ramdharry.
Me Roshi Bhadain a déclaré qu’il entreprendra une série d’actions afin que justice soit rendu. « Les deux affidavits jurés par Nitesh Ramdharry sont faux et portent atteinte à mon intégrité en tant que professionnel. Depuis jeudi, j’ai fait parvenir à la police tous les documents et preuves démontrant à quel point cet homme raconte des mensonges. Mais jusqu’à présent la police n’a pas agit », a-t-il déclaré.
Roshi Bhadain a soutenu que ce n’est pas lui qui a soufflé le montant de Rs 40 millions à Nitesh Ramdharry vu que ce dernier avait déjà payé cette somme à Hemant Bangaleea. « Nitesh Ramdharry n’est pas venu me voir la première fois le 5 novembre 2012, mais bien après. Les enregistrements vidéos peuvent en attester », a-t-il affirmé. Roshi Bhadain a aussi déclaré que Nitesh Ramdharry lui avait montré une lettre de menace qu’il aurait reçue, avec au dos une copie de la carte d’identité d’Hemant Bangaleea, alors que ce dernier se trouvait en prison.
« La profession d’avocat devient extrêmement dangereuse à présent. Les avocats ne jouissent d’aucune protection quant à la façon dont la police agit », a lancé Me Roshi Bhadain. L’avocat a souligné qu’il détient toutes les preuves qui serviront à réfuter les allégations de Nitesh Ramdharry : coupures de presse, affidavits, acte de vente daté du 13 août 2012 et sale payment des ventes de terrains en Inde, prouvant qu’il y avait bien la somme de Rs 40 millions mentionnée.
« J’ai fait mon travail comme il se doit et je n’ai pas peur », conclut Roshi Bhadain.