Le procès qu’intente l’ICAC à Bimla Ramloll, ex-conseillère municipale, pour trafic d’influence sur l’allocation d’étals au marché de Quatre-Bornes en 2007, a été entendu aujourd’hui avec la déposition des témoins. La magistrate Renuka Dabee a ensuite fixé le procès au 4 avril, date à laquelle les avocats feront leur plaidoirie.
Me Kaushik Goburdhun, qui représente l’ICAC, est revenu sur l’arrestation par la commission anti-corruption de Bimla Ramloll et Viraj Poorun alors que ces derniers se trouvaient en voiture à Flic-en-Flac en 2007. Les officiers avaient sécurisé à cette occasion des reçus et une somme de Rs 259 000. L’ex-conseillère municipale est, pour rappel, accusée d’avoir reçu Rs 259 000 le 27 octobre 2007, à l’Orchard Tower, de Viraj Poorun et Mohamed Izac Domah pour l’attribution d’étals au marché de Quatre-Bornes. Viraj Poorun, marchand ambulant de profession – et habitant Camp Levieux –, avait déclaré avoir « du mal à exercer » son métier. Expliquant ensuite en avoir fait part à son ami Mohamed Izac Domah, il dit aussi qu’il était à la recherche d’un emplacement pour pouvoir exercer « en toute légalité ». Son ami lui aurait alors répondu qu’il pouvait l’aider du fait qu’il connaissait une conseillère de la municipalité de Quatre-Bornes. Lors de son arrestation à Flic-en-Flac, Viraj Poorun avait déclaré que les reçus sécurisés par l’ICAC contenaient les noms des « clients » qui avaient contribués afin qu’il trouve assez de fonds pour obtenir un étal. « Sa bann recu la nom bann dimoune ek ki mone ramass kass. Ene partie ine paye », avait-il déclaré. Viraj Poorun devait ajouter qu’il allait laisser les reçus à une inspectrice de la Santé à la municipalité de Quatre-Bornes, une dénommée Mme Saubah. A noter que le portable de Bimla Ramloll a aussi été sécurisé.
Lors de la séance, Me Yusuf Mohamed devait demander à l’officier Laval, de l’ICAC, s’il avait enquêté pour savoir si l’inspectrice Saubah se trouvait bien à la municipalité de Quatre-Bornes et si la commission avait pris les dépositions de cette dernière. L’intéressé a répondu par la négative aux deux questions.
Il découle de cette audition des témoins que Bimla Ramloll ne faisait pas partie du Public Health Committee s’occupant de l’allocation d’étals au marché de Quatre-Bornes. Le Senior Health Inspector de la municipalité de Quatre-Bornes Gopal Dokhee a, pour sa part, expliqué que la question de l’allocation d’étals est tout d’abord étudiée par le sous-comité de la section de la Santé et que ce n’est qu’ensuite que le comité – avec la participation du Conseil de la municipalité – décide de l’octroi de ces étals, communiqué par la suite par voie postale.
La magistrate Renuka Dabee a finalement décidé de fixer la prochaine séance au 4 avril, date à laquelle les avocats feront leur plaidoirie.