Les « affaires » Medpoint, stockage de gaz ménager, Roches-Noires et bois de rose, ce sont là les principaux thèmes abordés par le leader du Mouvement Socialiste Mauricien, Pravind Jugnauth, hier lors de la réunion du comité central de son parti au Sun Trust. « Les scandales sont en série dans ce gouvernement et le peuple donne aujourd’hui raison au MSM d’avoir quitté ce navire », a dit Pravind Jugnauth aux membres de son comité central. Il les invite à accentuer leurs efforts pour mobiliser les troupes autour de l’île en marge de la série de manifestations conjointes que le MSM tiendra avec le MMM – dont le meeting à La Louise vendredi. « La machinerie MMM-MSM est en marche pour mettre une raclée aux municipales qui ne tarderont pas à venir », dit Pravind Jugnauth.
Le président du parti, Showkutally Soodhun, a d’emblée remercié les efforts déployés par les membres du comité central pour le rassemblement des militants au meeting du 1er-Mai. « Cela en dépit des difficultés que nous avons rencontrées, notamment avec le transport », a-t-il fait ressortir. Selon lui, le succès du meeting du 1er-Mai « a consolidé le Remake de 2000 ». Une alliance qui démontre depuis la reprise parlementaire combien elle est solide, estime le président du MSM, faisant ressortir l’entente entre les leaders des deux partis formant ce remake, en l’occurrence Pravind Jugnauth et Paul Bérenger.
Le leader du MSM a également félicité ses « soldats » du travail accompli en vue de battre le rappel des troupes à l’occasion du rassemblement du 1er-Mai. Selon lui, la foule rassemblée à Port-Louis s’est déplacée en masse, non seulement pour « donner une leçon à Navin Ramgoolam et son gouvernement qui sont de plus en plus acculés par les scandales en série, mais aussi pour démontrer leur confiance dans sir Anerood Jugnauth et le leader du MMM, Paul Bérenger, ainsi qu’à toute l’équipe derrière le tandem MSM-MMM ». Pravind Jugnauth estime que « nou senti ki lepep pe dir Navin Ramgoolam finn ler pou arreter ». Et de revenir sur les nombreux scandales qui touchent le gouvernement PTR-PMSD.
Outre l’affaire Medpoint qui continue de faire l’actualité, ainsi que l’affaire de stockage du gaz ménager et l’affaire Roches-Noires, Pravind Jugnauth a dit son indignation dans l’affaire de bois de rose. Il a salué la prise de position du leader du MMM lors de la conférence de presse du parti hier matin et souligné son grand étonnement quant à la sollicitation de la Banque mondiale pour enquêter dans cette affaire. Ne mâchant pas ses mots vis-à-vis du gouvernement et de Navin Ramgoolam, le leader du MSM s’est également interrogé sur le véritable rôle du vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier Duval, dans cette affaire.
Pravind Jugnauth n’a pas manqué de rappeler les relations qui existent entre Xavier Duval et plusieurs personnalités malgaches. « Cette affaire qui crée des remous à Maurice et Madagascar est suivie de très près par le MSM », a dit Pravind Jugnauth, déplorant « les mensonges du Premier ministre concernant l’enregistrement d’une conversation téléphoniques dans l’affaire bois de rose. »
Les dernières révélations sur l’affaire bois de rose acculent davantage le gouvernement, estime le MSM. « Comment un Premier ministre peut-il mentir à ce point ? » s’interroge Pravind Jugnauth, ajoutant, en référence au démenti du Président français, que « les mensonges de Navin Ramgoolam dépassent les frontières mauriciennes ». Toutefois, pour le MSM, les vérités sont en train d’éclater au visage de Navin Ramgoolam. Et selon le parti, la population est consciente « du vrai visage du Premier ministre ». D’où le ralliement du peuple autour du remake 2000.