Photo Archives

Bashir Nazeer, ex-conseiller municipal, qui a aussi officié comme Public Relations Assistant à la Mauritius Port Authority, était manager et actionnaire de la compagnie de la famille Chady, Blockbuster Video Networking Ltd. Lors de son audition, il a indiqué, suite à une question de la poursuite, qu’il recevait des instructions de Siddick Chady pour effectuer des transferts d’argent et pour envoyer des fax à de tierces personnes à l’étranger. Contre-interrogé par Me Saïd Toorbuth, il devait toutefois avancer n’avoir « jamais reçu » d’instruction de la part de Chady pour quelconque transaction.

Le procès intenté à Siddick Chady et Prakash Maunthrooa s’est poursuivi ce jeudi avec l’audition de Bashir Nazeer, qui était actionnaire et manager de Blockbuster Video Networking Ltd (BVNL). Interrogé par Me Jean Michel Ah Sen de la poursuite, Bashir Nazeer a indiqué que, quand il officiait comme manager de BVNL, il s’occupait du “day-to-day running” de la compagnie, qui opérait dans l’importation de films étrangers. Il a indiqué que c’est Siddick Chady et le département de comptabilité qui s’occupait de l’aspect financier mais qu’il recevait des instructions de Siddick Chady pour la transmission de fax – qui concernait des paiements à effectuer à l’étranger.

Me Saïd Toorbuth, avocat de Siddick Chady et qui a contre-interrogé Bashir Nazeer par la suite, a rappelé que ce dernier a été arrêté le 26 juin 2012 dans le cadre de cette affaire. La charge provisoire retenue contre lui avait toutefois été rayée. Me Toorbuth devait l’interroger sur la nécessité d’avoir eu à demander l’immunité dans cette affaire. Bashir Nazeer devait ainsi répondre avec réticence, avançant que « cette question doit être posée à mon avocat, déjà en raison du privilège de confidentialité qui prône entre un client et son avocat ». Il devait confirmer lors de son audition que, lorsqu’il a pris de l’emploi à la MPA en 2004, il n’était plus manager de BVNL mais restait actionnaire. Il a soutenu que Siddick Chady n’était plus directeur ni actionnaire de BVNL lorsque “l’award” pour le contrat de dragage du port a été donné.

Me Toorbuth devait lui poser une question en ces termes : « À aucun moment Siddick Chady ne vous a donné des instructions pour quelconque paiement à Gilbert Philippe ? » Bashir Nazeer de répondre : « Je suis d’accord. » Il devait de plus acquiescer au fait qu’il n’a jamais reçu d’instruction de Siddick Chady sur quelconque transaction concernant des agents de Boskalis. Suite à cette confusion dans ces propos, Me Rashid Ahmine, adjoint du Directeur des Poursuites publiques, avait souhaité réinterroger Bashir Nazeer. La défense y a objecté. La magistrate Wendy Rangan ne devait pas accéder à sa requête.

Dans ce procès, Siddick Chady est accusé d’avoir perçu des pots-de-vin à hauteur de Rs 3 M de la firme hollandaise Boskalis International B.V. après que celle-ci eut obtenu le contrat en 2006. Il est représenté par Me Saïd Toorbuth. Prakash Maunthrooa, actuellement Senior Advisor au Prime Minister’s Office et qui était directeur général de la MPA, est, lui, accusé de complicité dans cette affaire.