Me Antoine Domingue invité à saisir le bureau du greffe de la cour
Me Antoine Domingue, avocat de l’ancien directeur de la Mauritius Ports Authority (MPA), Prakash Maunthrooa, poursuivi pour entente délictueuse dans l’affaire Boskalis, a déposé une motion hier à l’appel du procès, invitant la magistrate Wendy Rangan à se retirer de l’affaire. En cause : le lien de parenté de cette dernière avec l’ACP Pregassen Vuddamalay, que la défense veut assigner comme témoin.
Le procès intenté à Siddick Chady et à Prakash Maunthrooa a été appelé hier en Cour intermédiaire. La séance a été écourtée en raison du système défectueux de visioconférence. Il était prévu que le témoin néerlandais Antonius Theodorus Johaness Wilhelmus soit entendu. La séance a toutefois été marquée par une demande déposée par Me Antoine Domingue pour que la magistrate Wendy Rangan ne soit plus appelée à présider le procès dans cette affaire. L’avocat de Prakash Maunthrooa a mis en avant le lien de parenté de cette dernière avec l’Assistant Commissaire de Police, Pregassen Vuddamalay. Celui-ci était en effet chargé de l’enquête dans le scandale de pots-de-vin, connu comme l’affaire Boskalis, dans l’allocation d’un contrat par la Mauritius Ports Authority (MPA) en 2006 pour des travaux de dragage dans le port à la firme des Pays-Bas Boskalis. Mais la magistrate a fait clairement ressortir qu’elle ne comptait pas agréer à la demande de Me Domingue, en précisant que ce dernier peut poursuivre sa démarche en faisant une requête auprès du Chef juge.
Pour rappel, Siddick Chady et Prakash Maunthrooa sont poursuivis respectivement pour corruption alléguée et entente délictueuse. L’État reproche à Siddick Chady (ancien député et ministre travailliste) d’avoir « utilisé son poste d’officier public pour obtenir une gratification », en violation de la Prevention of Corruption Act (PoCA). Prakash Maunthrooa (ancien directeur général de la MPA) est quant à lui accusé de « aiding and abetting the author of a crime », soit d’avoir organisé une rencontre entre Chady et Pieter Boer, représentant de Boskalis, afin de faire bénéficier au premier nommé d’une gratification.
La poursuite est représentée par Me Rashid Ahmine, Senior Assistant Director of Public Prosecutions et Me Jean-Michel Ah-Sen, Principal State Counsel. Siddick Chady est défendu par Me Sayid Toorabally et Prakash Maunthrooa par Me Antoine Domingue, Me Nadeem Aullybocus et Yash Bhadain.
La séance d’hier avait été ajournée pour aujourd’hui midi, pour être une fois de plus reportée au mercredi 27 janvier 2016, toujours à cause du système de visioconférence qui faisait défaut…