Roger Pardaillan de Bourcherville devait comparaître hier devant le magistrat Vijay Appadoo siégeant en Cour intermédiaire dans une affaire de blanchiment d’argent. L’audition a été ajournée au vendredi 4 novembre, son avocat Me Chetan Baboolall étant absent. 
Les faits allégués remontent au 9 janvier 2007. Des gardes-chiourme de la prison de Beau-Bassin ont découvert et saisi Rs 48 047 dans la cellule de Roger de Bourcherville. Me Baboolall a alors présenté une motion en faveur de son client, soutenant qu’il ne pouvait être jugé deux fois pour le même délit. L’homme de loi a affirmé que la charge logée est « defective », ne figurant pas dans l’article 39 (c) de la Dangerous Drugs Act au moment des faits. Cette loi, a précisé la défense, n’avait été amendée qu’en 2009.
Roger de Boucherville a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité le 21 février 1986 pour avoir tué un chauffeur de taxi. Le 22 avril 2009, sa peine a été augmentée de trois mois, ayant été trouvé en possession de drogue et d’autres objets illicites. Il devait payer une amende de Rs 500 pour le délit.