Vendredi dernier, la nouvelle de la chute de l’empire de la BAI a eu l’effet d’une bombe sur le pays. L’empire Rawat s’est écroulé. Une fois le choc passé, les réactions et interrogations n’ont pas tardé. Colère et panique pour ceux qui ne pouvaient plus avoir accès à leurs comptes et argent, tandis que d’autres, ceux qui travaillent dans les différentes filières du groupe, demeurent dans l’incertitude totale et ne savent pas ce qu’il adviendra de leur avenir professionnel. Une chose est sûre, les différentes victimes de cette affaire ne s’attendaient pas à être entraînées dans cette chute.
Ils ont fait confiance à la famille Rawat. Et ils étaient loin d’imaginer être victimes d’une telle affaire. Si les réactions et sentiments divergent, certains mots reviennent sans cesse : “incroyable, honte à eux, peur, trahison, justice”. Lundi matin, au détour de la Bramer Bank, à Port-Louis, nous croisons quelques rares clients. Tous affichent une mine plutôt soulagée. Depuis que le gouvernement a annoncé qu’ils pouvaient accéder à leurs comptes via les ATM, ils viennent effectuer des retraits. Ryaad, un retraité de Coromandel, explique qu’en attendant de fermer son compte, il viendra chaque jour sur cet ATM pour récupérer son argent.  » Pas question d’y laisser un sou. Moi je ne dors plus depuis vendredi. Et franchement je ne sais plus à qui on peut faire confiance. »