Youshreen Choomka

Les officiers de la commission anti-corruption (ICAC) ont fait une descente dans les locaux de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) à la rue Celicourt Antelme à Port-Louis dans l’après-midi de ce mercredi du 18 avril dans le cadre de l’affaire Choomka.

Pour rappel, vendredi dernier,  Lydia Cladette Dewdharee, la représentante mauricienne de Jerry Brassfield et Su Dae Won investisseurs ghanéen et coréen avec qui l’ancienne directrice de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), Youshreen Choomka, a effectué des transactions en tant que courtière , a été entendue par ICAC.

Elle était au centre des négociations qui avaient eu lieu entre l’ancienne nominée politique du Mouvement Socialiste Militant (MSM) et les étrangers qui étaient intéressés à investir dans plusieurs projets à Maurice, notamment dans la production d’énergie éolienne, l’immobilier ou encore l’hôtellerie.

La principale concernée avait été interrogée sur deux volets, soit sur les promesses de démarches administratives qu’aurait effectuées Youshreen Choomka en faveur des investisseurs d’Earthcore, une compagnie ghanéenne, et ce contre un transfert d’argent, et sur les câbles optiques qui ont été transférés à la compagnie Rosewood Strategic Investment, dont l’époux de l’ancienne directrice de l’IBA est le directeur, avec un autre deal avec le Sud-Coréen Lee Soo Song, directeur de Koland Natural Resources Development Co Ltd.