Le ressortissant indien Sibi Thomas, arrêté dans le cadre de la saisie record de 135 kg d’héroïne dans le port, a subi un nouveau revers en cour dans sa quête pour obtenir la liberté provisoire.

La magistrate Doorgeshnee Dinya-Mooloo, siégeant en Cour de district de Port-Louis, a rejeté sa demande, ayant pris en considération les risques avancés par la police si l’accusé était libéré. La magistrate a aussi rappelé la « complexité de cette affaire », qui a « des ramifications internationales ». Aussi, si Sibi Thomas est libéré à ce stade, « il pourrait empiéter sur le bon fonctionnement de l’enquête ».

Sibi Thomas, 39 ans, un des directeurs de Brilliant Resources Consulting Ltd, avait été arrêté dans le cadre de la saisie record dans le port de 135 kg d’héroïne, dissimulés dans six compresseurs et d’une valeur marchande d’environ Rs 2 milliards. C’est Navind Kistnah qui aurait importé ces conteneurs par le biais de la compagnie Brilliant Resources Consulting Ltd.

Sibi Thomas a été arrêté le 18 mars 2017 et fait l’objet d’une charge provisoire d’importation de drogue devant le tribunal de Port- Louis. La police avait objecté à sa remise en liberté, avançant qu’il pourrait fuir la justice, ayant des passeports mauricien et indien, qu’il pourrait interférer avec des témoins ou encore récidiver.