Née il y a plusieurs années déjà, jamais la polémique n’aura été si vive autour de Dieudonné. Les attaques répétées de l’humoriste envers la communauté juive ont en effet désormais viré à l’affaire d’État. Alors, tempête dans un verre d’eau ou réel malaise sociétal ?
La question a été maintes fois posée : en matière d’humour, peut-on rire de tout ? “Oui, mais pas avec n’importe qui”, avait en son temps répondu Pierre Desproges. Une réplique remarquable s’il en est, tant il est vrai que l’humour n’a jamais aussi divisé que ces quelques dernières décennies. Desproges qui, à l’ouverture d’un de ses derniers spectacles, avait d’ailleurs demandé à l’assistance si “des juifs s’étaient glissés dans la salle”. Un sketch mémorable qui avait à l’époque provoqué une hilarité générale, par la profondeur du texte, mais aussi par l’approche du défunt humoriste, lequel jouait, avec la naturelle aisance qui le caractérisait, des stéréotypes attachés à cette communauté religieuse. Pour autant, il ne s’agissait que d’un sketch parmi d’autres, comme jadis l’avait aussi fait le regretté Coluche, pour ne parler que de lui.