«Nous espérons que d’ici là le procureur prendra la décision nécessaire d’abandonner les charges contre M. Strauss-Kahn», écrivent Benjamin Brafman et William Taylor dans un communiqué. Le but du report est clair: il s’agit de faciliter l’enquête autour du viol présumé de Nafissatou Diallo par Dominique Strauss-Kahn.
Tristane Banon entendue en France
Le porte-parole du procureur Cyrus Vance, qui a confirmé l’information, a quant à lui indiqué qu’aucune décision n’avait été prise au sujet des charges qui pèsent sur DSK. En d’autres termes, malgré l’annonce de ce report, l’enquête va bien continuer, et l’ancien directeur du FMI est soumis aux mêmes contraintes de déplacement qu’auparavant.
Parallèlement, l’ancien directeur du FMI fait toujours l’objet d’une plainte pour tentative de viol en France. La plaignante, Tristane Banon, a été entendue ce lundi par les policiers dans le cadre d’une enquête préliminaire. Dominique Strauss-Kahn a lui-même annoncé, ce lundi, qu’il avait porté plainte contre la journaliste pour dénonciation calomnieuse.