Le procès intenté à Seewooduth Ghoorbin pour le meurtre de Rajesh Nathooram s’est poursuivi aux Assises devant le juge Pritviraj Fekna hier. L’avocat de la défense, Me Gavin Glover, ainsi que celui de la Poursuite, Me Shakeel Bhoyroo, ont présenté leur plaidoirie. Compte tenu de l’âge avancé de l’accusé, Me Glover a plaidé pour qu’aucune peine d’emprisonnement ne soit infligée à son client. L’avocat a mis l’accent sur le fait que ce dernier vit dans une maison de retraite et ne jouit pas d’une bonne santé. « Une personne a tout de même perdu la vie », a souligné l’avocat du Parquet.
Dans sa plaidoirie, Me Glover a demandé que son client obtienne une liberté conditionnelle à la place d’une peine d’emprisonnement. L’avocat de la défense a réclamé à la Cour de prendre en considération le fait que son client avait plaidé coupable et avait coopéré avec la police lors de l’enquête. Pour soutenir sa demande, Me Glover s’est aussi appuyé sur l’âge et l’état de santé de son client qui, dit-il, « se détériore de jour en jour ». Seewooduth Ghoorbin, aujourd’hui âgé de 90 ans, vit dans une maison de retraite avec son épouse. Il a constamment besoin d’assistance et le garder en prison, a soutenu Me Glover, aurait un effet néfaste sur sa santé. Me Glover a demandé à la Cour de traiter ce cas avec une attention particulière, car il est « exceptionnel ». L’avocat de la Poursuite a pour sa part attiré l’attention du juge sur le fait qu’une personne a perdu la vie dans cette affaire et qu’il faut prendre en considération l’intérêt public. Le juge Fekna a réservé son jugement.
Seewooduth Ghoorbin est le plus âgé des accusés qui comparaissent devant l’instance criminelle de la Cour suprême. Pour rappel, le Directeur des poursuites publiques (DPP) a dans un premier temps intenté un procès à ce dernier sous l’accusation de “manslaughter” sous les articles 215 et 223 du code pénal. Cette charge avait toutefois été réduite à celle de “wounds and blows without intention to kill”. Lors de l’appel de son procès, l’avocat de Seewoorduth Ghoorbin, Me Gavin Glover, SC, avait déposé une motion pour réclamer un « permanent stay of proceedings » car l’état de santé de son client ne lui permettrait pas d’avoir un “fair hearing”. L’avis médical de plusieurs médecins sur l’état de santé de l’accusé avait été recherché, que ce soit par la famille de l’accusé et de la poursuite. De l’avis du Dr Lam et du Dr Satish Boolell, Sewduth Ghoorbin ne serait ainsi « pas apte » à faire face à un procès. Cependant, s’appuyant sur les rapports médicaux de trois médecins du Medical Board, le juge Fekna avait estimé, au contraire, que le nonagénaire, qui habite L’Escalier, est « capable d’assumer un procès ».
Seewoorduth Ghoorbin avait été arrêté le 13 octobre 2010 pour l’assassinat de Rajesh Sharma Nathooram, âgé de 39 ans. Selon des témoins, l’agression serait survenue devant le marché de L’Escalier après une dispute entre les deux hommes pour une histoire d’ordures. Les enquêteurs avaient soutenu que l’octogénaire avait retiré une épée de son fourreau (en réalité sa canne) avant d’agresser Rajesh Nathooram avec son arme. La victime, elle, aurait lancé une pierre à la tête de l’octogénaire. Les deux hommes ont été transportés à l’hôpital Nehru, à Rose-Belle. D’après l’autopsie, pratiquée par le chef du département médico-légal – le Dr Sudesh Kumar Gungadin –, le décès de Rajesh Nathooram serait dû à une perforation du coeur à l’aide d’une arme blanche, laquelle serait, selon la police, l’épée en question. L’enquête a été menée par la Crime Investigation Division de Plaine-Magnien. Une vingtaine de témoins avaient été assignés dans cette affaire. L’habitant de L’Escalier est représenté par Me Gavin Glover SC, assisté de Me Ashley Ramdass. Quant à la Poursuite, elle est représentée par Me Shakeel Bhoyroo, State Counsel.