L’avocat Joy Beeharry, Udaisingh Ramdhonee et Gavinvele Govinden (respectivement ancien président de Mauritius Duty Free Paradise Ltd et deux cadres de la boutique hors taxes) ont plaidé non coupables hier devant la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen siégeant en cour intermédiaire. Ils sont accusés de possession d’articles de la compagnie. L’affaire sera appelée le 13 juillet 2012.
L’affaire Mauritius Duty Free Paradise Ltd a été appelée hier devant la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen (présidente de l’instance criminelle de la cour intermédiaire) en pro forma. Au banc des accusés, l’ancien président de la boutique hors taxes de l’aéroport international Sir Seewoogagur Ramgoolam, l’avocat Joy Beeharry ainsi que deux directeurs de la compagnie, Udaisingh Ramdhonee et Gavinvele Govinden. Ils ont tous les trois plaidé non coupables.
Le directeur des poursuites publiques leur intente un procès pour détention de plusieurs produits de la duty-free shop de l’aéroport national. Les faits présumés remonteraient à août 2010. La poursuite appellera 14 témoins dans cette affaire. L’enquête a été initiée par les éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu). Les limiers avaient intercepté Udaisingh Ramdhonee avec des bouteilles de champagne. Des parfums provenant de la boutique hors taxes auraient été également retrouvés dans sa voiture sur le parking de l’aéroport.
Gavinvele Govinden a pour sa part été arrêté à son domicile en possession de parfums, qui seraient des produits de Mauritius Duty Free Paradise Ltd. Joy Beeharry quant à lui récuse catégoriquement les accusations portées contre lui alors que les deux directeurs des boutiques hors taxes l’ont impliqué. Ils ont déclaré que c’est l’ancien président qui leur a donné la permission d’emporter ces produits chez eux.
L’avocat Joy Beeharry a retenu les services le Queen’s Counsel sir Hamid Moollan et les Senior Counsels Mes Gavin Glover, Yousuf Mohamed et Antoine Domingue. Udaisingh Ramdhonee sera défendu par Mes Razack Peeroo (SC) et Assad Peeroo alors que Me Rishi Pursem défendera les intérêts de Gavinvele Govinden.
La magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen a fixé le procès au 13 juillet 2012.