En l’absence du principal témoin de l’affaire, Harry Sookun, qui à plusieurs reprises s’est absenté de la Cour et demeure introuvable à ce jour, l’Independent Commission Against Corruption abandonne les poursuites contre le directeur de Skyline Travel Agency, Mahmad Yacoob Maghoo (alias Aboo) et l’ancien directeur général de la Banque de développement de Maurice (DBM), Benyram Chooramun. La Cour intermédiaire a ainsi rayé les charges de trafic d’influence qui pesaient sur eux sous la Prevention of Corruption Act 2002 (PoCA).
Alors qu’il devait déposer en avril, Harry Sookun s’était absenté de la Cour. Le procès avait été renvoyé à septembre et des démarches entreprises pour retrouver Harry Sookun, qui vit actuellement en Angleterre. Ces démarches n’ayant pas abouti, le Senior Investigator de l’ICAC, Heman Kumar Heerah, après consultation auprès du bureau du Directeur des Poursuites publiques, avait déposé un avis d’abandon des procédures judiciaires. La Cour intermédiaire a tranché : Mahmad Yacoob Maghoo et Benyram Chooramun ne feront plus face à des poursuites.
Rappelons que le procès intenté par le DPP a été marqué par le rejet d’une motion de stay of proceedings pour délai abusif. Les avocats des deux accusés, Mes Ravind Chetty et Shaukat Oozeer, avaient réclamé l’arrêt du procès, invoquant un délai « abusif, excessif et injustifié » de la part de l’ICAC. Me Kaushik Goburdhun, avocat de l’ICAC, avait pour sa part objecté à la motion. Pour soutenir son objection, le Senior Investigator Mahmud Rafick Ramaldawoo avait témoigné et produit un affidavit en Cour. Ce dernier avait expliqué que l’enquête a été initiée en 2004 à la suite des allégations de Harry Sookun.
Dans son ruling, le magistrat Vijay Appadoo avait souligné que les charges retenues contre les accusés sont sérieuses. « The seriousness of the charges and the rights of public justice outweigh any prejudice to the accused and tilt the scale in favour of a trial », avait-il affirmé, rejetant ainsi la motion pour l’arrêt des procédures. La Cour avait ainsi demandé que Harry Sookun se présente en Cour en avril. La séance avait été renvoyée par la suite pour septembre.
Mahmad Yacoob Maghoo aurait, entre 2002 et 2003, obtenu Rs 22 M pour user de son influence pour que la First City Bank obtienne un permis d’opération de la Banque de Maurice et un autre montant de Rs 3 M pour de recouvrer une dette de Rs 33M. Mahmad Maghoo est poursuivi à cet effet sous l’article 10 de la PoCA. Benyram Chooramun est, lui, accusé de « bribery by public official et public official using office for gratification », sous l’article 4 et 7 de la PoCA.