Le commissaire de police Mario Nobin a commenté pour la première fois l’affaire des allégations de brutalité policière contre le suspect David Gaiqui lors d’un interrogatoire à la CID de Curepipe, vendredi dernier.
« Ena enn lanket ki pe fer lor sa insidan la o nivo du Central CID, ek enn lot lanket o nivo National Human Rights Commission. Mo pa ti   koz lor okenn parti ladan parski zafer mo pou dir, li kapav pou paret mo pe al enn kote ou enn lot. Mo ti anvi paret neutre ladan pou kapav pran bann desizion ki bizin », a déclaré Karl Mario Nobin.

Concernant le sort des policiers impliqués dans cette affaire, il a déclaré qu’il faut « pa blie ki le polisye li ousi enn sitwayen. Si nou pou pran aksyon, bizin ena enn lenket e etabli so kilpabilite ou pa. Nou pa kapav pran enn desizion koumsa. Li enn etr imin li osi », a-t-il indiqué lors d’une cérémonie de prestation de serment des nouvelles recrues de la police aux Casernes centrales ce mardi après-midi.