Dans le litige qui oppose l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury, à travers sa compagnie Jack INTL Ltd, et son ex-partenaire d’affaires Nandanee Soornack, dans lequel il lui réclame Rs 25 M qu’il lui a prêté pour l’achat d’une propriété à Floréal, de nouveaux développements ont prévalu. Dans un Ruling rendu hier, le juge Bobby Madhub a avalisé le retrait de l’avoué Pazany Thandarayen comme mandataire de Nandanee Soornack.
Me Thandarayen avait demandé à se retirer de ce litige opposant les deux ex-partenaires d’affaires vu que le mandat que lui avait octroyé Nandanee Soornack a été révoqué le 13 janvier 2016. Le juge a statué qu’il était « clair que Me Thandarayen n’était pas impliqué dans cette procédure en tant qu’agent de la défenderesse (NDLR : Nandanee Soornack) », d’autant plus qu’aucune preuve n’a été avancée indiquant que la révocation de son mandat était un moyen déguisé pour retarder l’affaire, comme le soutient le plaignant.
Rakesh Gooljaury, qui est le directeur de Jack Intl Ltd, a fait une demande d’injonction en Cour suprême contre Nandanee Soornack, lui réclamant Rs 25 M ainsi qu’un ordre de la cour lui interdisant de vendre ses deux propriétés immobilières à Floréal. Le conseil légal de Rakesh Gooljaury, composé de l’avocat Sanjeev Teeluckdharry et de l’avoué Anju Ghose, contestait de ce fait le retrait de l’avoué Thandarayen, soutenant qu’un « mandat spécial » lui avait été octroyé par Nandanee Soornack et qu’il devait représenter la femme d’affaires dans ce litige. Toutefois, lors de l’appel de l’affaire le 20 janvier, Me Thandarayen a demandé à être mis hors de cause car son mandat a été révoqué le 13 janvier 2016. Me Thandarayen avait en ce sens présenté une communication officielle de révocation à la cour. Le juge Madhub a indiqué dans son Ruling qu’un « mandataire peut à n’importe quel moment révoquer son agent et que cette révocation sera opposable aux tiers dès lors qu’ils en ont eu connaissance », rappelant ainsi que la partie plaignante avait été notifiée d’avance de la révocation de l’avoué Thandarayen. L’affaire sera appelée le 20 mai pour que la partie plaignante fasse connaître sa position.
C’est en février 2011 que Rakesh Gooljaury avait prêté de l’argent à son ex-partenaire d’affaires Nandanee Soornack pour l’achat d’une maison coloniale et un terrain de Marie Gérard Amédée Philippe René Didier Maingard De la Ville-Es-Offrans. Cette dernière ne l’a toutefois pas remboursé, raison pour laquelle il a saisi la Cour suprême pour un ordre interdisant à la femme d’affaires de revendre les deux propriétés.