Le procès intenté au jockey italien Gregorio Arena, sous la charge de “cheating” en course sur la monte Saziwayo, a repris ce matin devant la magistrate Kesnaytee Bissoonauth. Mais en l’absence de l’interprète qui devait traduire les dépositions de l’accusé en italien, la magistrate a décidé de repousser le procès au 21 mars.
Le jockey italien, défendu par Me Yahia Nazroo, a comparu ce matin en Cour intermédiaire. Il est accusé de “cheating” sous la section 146 (1) de la Gambling Regulary Act, qui stipule qu’il n’a pas suivi les instructions de son entraîneur lorsqu’il a piloté le cheval Saziwayo lors de la 8e course de la 24e journée le 10 août dernier. Il lui est aussi reproché de n’avoir pas piloté le cheval avec la vigueur et la détermination voulues pour permettre au cheval de remporter la course. Lors de sa comparution en Cour aujourd’hui,  l’interprète nommé par le Registrar s’est fait attendre. Me Yahia Nazroo a alors demandé à ce que le cas soit maintenu et qu’on aille s’enquérir de l’absence de l’interprète au Registrar pour savoir si l’affaire pouvait ou non être jugée. L’interprète ne venant pas, l’avocat a finalement demandé que l’affaire soit renvoyée à une date ultérieure, faisant comprendre que les dépositions de son client sont en partie en italien et l’autre en français. Et d’ajouter qu’il est « nécessaire d’avoir un interprète indépendant et impartial » pour la bonne tenue du procès. La magistrate Kesnaytee Bissoonauth a alors décidé de renvoyer le procès au 21 mars et a demandé que le Registrar fasse le nécessaire pour qu’un interprète soit présent ce jour là. Me Yahia Nazroo a indiqué à la presse qu’il compte loger une motion dans les jours prochains afin que Gregorio Arena puisse regagner son pays en attendant que le procès débute.
Rappelons que Gregorio Arena avait vu sa licence retirée par le MTC suivant les six mois de suspension et les Rs 100 000 d’amende infligés par les Racing Stewards après sa monte sur Saziwayo (cotée alors à Rs 600), laquelle avait terminé 2e à 1,35m derrière Rider Cup, dont la côte était de Rs 410.