Dans le procès intenté à Rudolph Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Wesley Bruno Casimir pour importation d’héroïne, c’est désormais au tour des officiers de l’ADSU de faire face au contre-interrogatoire. Au total, trois d’entre eux, ainsi que Mme Pemsing, officier du Forensic Science Laboratory (FSL), seront contre-interrogés par les avocats de la Défense.
La séance de ce matin a été marquée par le long contre-interrogatoire d’un des officiers de l’ADSU, sur les événements qui ont suivi l’arrestation de Seewoosing Dayal, témoin à charge dans cette affaire. L’officier de l’ADSU a indiqué que c’est suite à des renseignements selon lesquels Seewoosing Dayal avait de la drogue en sa possession qu’ils étaient passés à l’action. Les officiers de l’ADSU avaient obtenu un search warrant de la Cour de Mapou pour fouiller le domicile de Seewoosing Dayal, chauffeur de taxi de son état.
Lors de son arrestation, le suspect aurait indiqué aux policiers qu’il coopérerait afin de pouvoir se sortir d’affaire. Il avait alors mené les officiers de l’ADSU vers un terrain en friche près d’un centre commercial à Grand-Baie où il avait balancé des bouteilles contenant la drogue. Il les avait ensuite menés dans une forêt à Petit-Raffray où 5 kg d’héroïne avaient été découverts, enterrés sous une roche.
Le procès se poursuit avec le contre-interrogatoire de deux autres officiers de l’ADSU. Mme Pemsing, du FSL, sera appelée à témoigner demain matin sur l’emballage des sachets de drogue après examens. À noter que Me Deepak Rutnah défend les intérêts de Gro Derek. Mes Chetan Baboolall et Alwin Jawaheer représentent Bruno Casimir. Mes Denis Mootoo (Senior Assistant DPP), Asha Ramano-Egan et Pamela Veerabadren représentent la Poursuite.