Le procès intenté à Rudolph Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Wesley Bruno Casimir devant les Assises pour trafic de drogue s’est poursuivi ce vendredi 20 mai avec le contre-interrogatoire du Detective Inspector Assad Rujub, qui était posté à l’ADSU de Plaine-Verte à l’époque du démantèlement d’un réseau de drogue dont le premier nommé serait le parrain.
L’inspecteur Rujub a été questionné sur les mesures prises par l’ADSU lors de l’enquête. Il a indiqué à la cour que Seewoosing Dayal avait été pris en filature car la police le soupçonnait d’avoir en sa possession de l’argent provenant de la drogue. Questionné par Me Deepak Rutnah, l’avocat de Gro Derek, le témoin a rappelé que la police s’intéressait à la source de cet argent et n’avait pas enquêté sur l’endroit où Seewoosing Dayal devait se rendre le jour où il a été interpellé. Sur une autre question de Me Rutnah, le DI Rajab a concédé que l’ADSU n’avait pas sécurisé les lieux où la drogue et de l’argent provenant du trafic avaient été saisis. Ces pièces à convictions se trouvant dans le dossier à charge ont été saisies dans un campement à Pereybère, dans une forêt à Daruty, Quartier-Militaire et à Trou-d’Eau-Douce. Le témoin a donné comme raison le fait que « l’ADSU ne sécurise pas des scènes de crime, uniquement s’il faut y retourner ». Il a ajouté de ce fait que pour ces endroits, des battues avaient déjà été effectuées et qu’il restait uniquement à prendre des photos. Le contre-interrogatoire de l’inspecteur Rujub se poursuit lundi prochain.
Gro Derek est poursuivi sous quatre chefs d’accusation de trafic de drogue aux Assises. Le coaccusé Bruno Wesley Casimir, skipper de profession, est poursuivi sous deux chefs d’accusations. Les deux hommes ont plaidé non coupable.
Environ 12 kg d’héroïne avaient été saisis. La valeur marchande est estimée à Rs 180 M. Gro Derek est représenté par Me Deepak Ruthna. Me Chetan Baboolall et Me Alvin Jawaheer défendent Bruno Casimir. Le procès est présidé par le juge Prithviraj Fekna.