Le procès intenté à Rudolph Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et Wesley Bruno Casimir devant les Assises pour trafic de drogue s’est poursuivi hier avec la production de photos par la défense. Aujourd’hui, des policiers impliqués dans l’enquête sont appelés à apporter des éclaircissements sur ces photos.
Fait marquant lors de la séance d’hier, la défense a contesté la production d’un album de six photos prises dans un bungalow de Pereybère. Me Alvin Jawaheer, un des avocats de Bruno Casimir, a objecté à ce que la poursuite produise ces photos. Raison avancée : son client n’a jamais été confronté à ces clichés au cours des interrogatoires de la police. Ainsi, selon Me Alvin Jawaheer, la production de ces photos porterait atteinte au droit à un procès équitable dont jouit son client, Bruno Casimir.
Me Deepak Ruthna, l’avocat de Gro Derek, s’est joint à cette motion, ajoutant qu’il y a eu « un délai conséquent » entre le début de l’enquête et la prise de ces photos. Dans ce contexte, une motion de « voir-dire » sera débattue aujourd’hui et des policiers responsables de l’enquête seront appelés à apporter plus d’éclaircissements sur cet album de photos.
Pour rappel, Gro Derek est poursuivi sous quatre chefs d’accusation de trafic de drogue pour avoir “wilfully and unlawfully delivered dangerous drugs”. Il aurait remis de l’héroïne dissimulés dans plusieurs bouteilles à Seewoosing Dayal, en janvier et juin 2012. Le co-accusé, Bruno Wesley Casimir, skipper de profession, est, lui, poursuivi sous deux chefs d’accusation. Il lui est reproché d’avoir transporté les bouteilles de drogue que Gro Derek aurait remises à Dayal. Environ 12 kg d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 180 M, ont été saisis. Les deux accusés ont plaidé non-coupables. Gro Derek est représenté par Me Deepak Ruthna. Me Chetan Baboolall et Me Alvin Jawaheer défendent pour leur part Bruno Casimir. Le procès est présidé par le juge Prithviraj Fekna.