La demande de remise en liberté d’Hayeshan Madarbacus a été rejetée en Cour de District de Port-Louis lundi. La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle indiquant que l’enquête est toujours en cours. L’ex-steward du Mauritius Trochetia avait été arrêté dans le cadre de l’affaire Gros Dereck. Une charge provisoire de « drug dealing with aggravating circumstances » pèse sur lui.
Hayeshan Madarbacus restera en détention jusqu’au 13 mai. La Cour a ainsi accédé à la demande de la police qui objectait à sa remise en liberté car l’enquête est toujours en cours alors que d’autres suspects ont déjà été arrêtés. Selon la police, lors de la parade d’identification, Jimmy Alexis avait refusé la confrontation one to one avec Hayeshan Madarbacus. Ils étaient ainsi passés par la group identification. Lors de cet exercice, le steward avait positivement identifié Jimmy Alexis. Dans sa déposition, il avait aussi soutenu avoir reçu une somme de Rs 100 000 pour transporter de l’héroïne pour Jimmy Alexis. Il aurait aussi reçu de l’argent pour récupérer un colis de Madagascar.
Hayeshan Madarbacus est soupçonné d’être la personne qui jetait en mer les colis d’héroïne alors que le navire, en provenance de Madagascar, approchait la rade de Port-Louis. Ce troisième complice présumé de Rudolph Dereck Jean-Jacques, qui travaillait à bord du Mauritius Trochetia, a été arrêté par la brigade antidrogue de Plaine-Verte le 24 août 2012. Une accusation provisoire de trafic de drogue a été retenue contre lui. Cette arrestation est intervenue plus d’un mois après la saisie de 12 kilos d’héroïne évaluée à Rs 180 M.