À la fin de l’audience de ce matin dans le procès aux Assises sur le meurtre de l’Irlandaise Michaela Harte, le juge-président Prithviraj Fekna a accédé à une motion de la défense. Cette demande vise à permettre aux membres du jury de visiter la scène du crime demain à 10 heures. D’autre part, l’interrogatoire de l’ACP Yousouf Soopun a pris fin aujourd’hui. Il a passé quatre jours dans le box des témoins.
Au début de l’audience de ce matin, le juge a traité la motion de la poursuite formulée la semaine dernière dans laquelle Me Medhy Manrakhan avait réclamé qu’un confrère soit poursuivi pour outrage à la cour. Cette demande faisait suite à la publication dans sa version online d’un article rapportant des informations qui n’avaient pas encore été évoquées en cour. L’avocat, rejoint par ses confrères de la défense, avait estimé que ce geste portait préjudice au déroulement des travaux. Le juge a pris la décision de ne pas poursuivre ce confrère et a émis une mise en garde sévère à l’ensemble de la presse, rappelant qu’il ne peut y avoir deux procès.
Le contre-interrogatoire de l’ACP Soopun par Me Rama Valayden, avocat de Sandip Moneea (accusé N°2), a donné lieu à plusieurs réponses similaires de la part du chef enquêteur dans cette affaire de crime. À de nombreuses questions de l’avocat, l’ACP Soopun a répondu par « I am not aware ».
Le témoin a quand même expliqué que l’accusation provisoire logée contre le dénommé Mungroo avait été rayée, Dassen Narayenen, qui l’avait incriminé dans cette affaire, ayant demandé à la MCIT de rectifier son affirmation le lendemain de sa déposition. C’est alors qu’il a exempté Mungroo de toute implication et s’est contenté d’associer l’accusé N° 2 dans l’affaire.
Concernant l’identité des touristes qui logeaient au Legends ainsi que les départs et les arrivées des résidents, Yousouf Soopun a réaffirmé n’avoir reçu aucune information de la direction de l’hôtel. Il n’était par ailleurs pas d’accord avec Me Valayden quand ce dernier lui a demandé s’il ne pensait pas que l’enquête avait été mal faite.