Me Sanjeev Teeluckdharry, avocat d’Avinash Treebhoowoon, accusé N°1 dans le procès intenté à ce dernier et à Sandip Moneea suite au meurtre de Michaela Harte, est venu ce matin en début d’audience avec une nouvelle motion. Dans celle-ci, il réclamait l’arrêt du procès contre son client. Toutefois, à la suite de discussions en Chambre avec le juge président, Prithiviraj Fekna, l’avocat n’a pas insisté avec sa demande.
Me Teeluckdharry a commencé par suggérer que les membres du jury se retirent de la salle d’audience parce qu’il comptait soulever un point de droit. Après le retrait des jurés, il a demandé l’autorisation de la Cour à poser des questions suggestives (leading questions) à son client lors de l’exercice de réexamen de celui-ci. Me Mehdi Manrakhan, Leading Counsel de la poursuite, devait objecter, suivi en cela par le juge, qui souligne que les règlements régissant le réexamen d’une partie accusée doivent être scrupuleusement respectés.
Cette demande ayant été rejetée, Me Teeluckdharry formule alors sa motion de stay of criminal proceedings contre son client. Justifiant sa demande, l’avocat de la défense fait ressortir qu’à la suite des interventions qu’a faites le juge lors du contre-interrogatoire de Treebhoowoon, ce dernier appréhende de ne jouir d’un procès équitable. « Cela est contraire à la Constitution, qui lui garantit un procès équitable », soutient Me Teeluckdharry. « This constitute an abuse of process, inasmuch as my client has certain apprehensions concerning the impartiality of the Court », continue l’avocat. « The Court has made some interventions and the questions put to my client during his cross-examination by the Counsel for the Prosecution, on the 27th and 28th of June 2012, have caused him prejudice and poisoned the mind of the Jury ».
Le juge lève l’audience et demande aux avocats de venir discuter in Chambers. À la reprise des travaux, il rend son ruling dans lequel il rejette la motion formulée par l’avocat de la défense. En outre, il émet un ordre dans lequel il annonce que toutes les questions et remarques émanant du Bench doivent être extirpées des Court Records. Au retour du jury dans la salle d’audience, il annonce aux membres du panel que toutes ses interventions faites lors du contre-interrogatoire devront être ignorées.
Le procès reprend son cours normal avec le réexamen de Treebhoowoon par son avocat. Mais l’exercice est émaillé d’interventions venant de Me Manrakhan, pour souligner parfois que son confrère de la défense vient avec une leading question, parfois pour lui faire remarquer qu’une question ne devrait pas être posée parce qu’elle n’a pas été abordée lors du contre-interrogatoire.
Peu après 11 h 30, Me Teeluckdharry met fin au réexamen et appelle à la barre son deuxième témoin. Il s’agit de Sooriadeo Treebhoowoon, père de l’accusé N°1. Il lui pose quelques questions avant de passer le témoin à son confrère, Me Rama Valayden, avocat de l’accusé N°2.