Le Directeur des Poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, State Counsel, a émis un communiqué officiel à la mi-journée pour faire le point sur la dissémination d’une vidéo enregistrée à l’intérieur de l’hôtel Legends l’après-midi du lundi 10 janvier 2011, soir quelques minutes après la découverte du cadavre de Michaela Harte dans la baignoire de la Chambre 1025. Tout en mettant en garde la presse contre le délit d’outrage, il ne manque pas de souligner avec force que dans la couverture de ce procès aux Assises « there have been instances of misreporting and attempts to disseminate materials which are not presently before the Court ».
Pour ce qui est de l’enregistrement vidéo d’une scène au bar de l’hôtel Legends ce 10 janvier 2011, les exercices de vérifications effectués jusqu’ici par les autorités prennent à contre-pied la version de Me Rama Valayden, l’avocat d’un des deux accusés. Pour l’avocat de la défense, cette scène, qui a été enregistrée vers les 15 h ce 10 janvier, montre une dispute entre John McAreavey et Michaela Harte. De ce fait, Me Valayden a même demandé à la police d’interdire à John McAreavey de quitter le pays.
Or, l’enquête a confirmé que le couple en train de se disputer n’est pas le jeune couple irlandais en lune de miel mais un autre couple, qui avait eu des problèmes au sujet de sa réservation de départ. Les témoignages nécessaires auprès des employés de l’hôtel ont été consignés pour les besoins du procès si le besoin se fait sentir.
Dans le sillage de cette affaire, le DPP souligne que « it is hereby stated that publications or any other conduct intended to impede or prejudice the administration of justice constitute a contempt of Court and are punishable as such under Section 18 C of the Courts Act ».
Tout en lançant un appel pour que la justice suive son cours, le DPP s’appesantit sur le fait que « all publications purporting to relate matters extraneous to the courtroom and carrying a risk of serious prejudice to the trial process amount to a publication contempt. Judicial decisions are based only on evidence admitted by the Court ».