Mes Sanjeev Teeluckdharry et Ravi Rutnah ont demandé que leur client Avinash Treebhoowon, accusé du meurtre de l’Irlandaise Michaela Harte à l’hôtel Legends, soit remis en liberté conditionnelle en attendant sa comparution devant les Assises. Le juge Adbul Hajee Abdoula étant souffrant, le juge Bushan Domah a renvoyé l’audition. Ils devront se présenter devant la Master’s Court pour être fixés.
La demande de liberté conditionnelle du suspect N°1 dans l’affaire du meurtre de Michaela Harte a été appelée hier devant le bench de la Cour suprême. La motion de Mes Sanjeev Teeluckdharry et Ravi Rutnah pour la caution de leur client n’ayant pu être présentée, le juge Bushan Domah a référé l’affaire devant la Master’s Court pour le jeudi 15.
Le State Counsel Me Jagganaden Muneesamy, représentant le bureau du Directeur des Poursuites publiques, a expliqué que la Cour de district de Rivière-du-Rempart (Mapou) n’a pas encore envoyé tous les documents de l’enquête préliminaire au parquet. Les findings de la Senior Magistrate Sheila Bonomally siégeant au tribunal de Mapou ont été rendus public le 18 juillet. Elle a statué qu’il y avait assez de preuves pour que le cas soit déféré devant la Cour d’assises. Me Muneesamy a expliqué que le ministère public a besoin de ces documents pour pouvoir intenter un procès devant l’instance criminelle de la Cour suprême.
Michaela Harte, âgée de 27 ans lors de sa disparition, s’est mariée avec le joueur de football John McAreavey le 30 décembre 2010. Le couple était en lune de miel à l’Hôtel Legends quand le drame s’est produit. La jeune enseignante était issue d’une famille connue en Irlande, avec un père entraîneur de l’équipe de football Tyrone GAA.
L’enquête a été menée par les limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT), sous la supervision du surintendant de police Yousoof Soopun. C’est dans la chambre 1025 de cet hôtel cinq étoiles que le meurtre a été perpétré. La nouvelle mariée a été étranglée le 10 janvier quelques jours après ses noces. Le couple devait quitter le pays le 15 janvier. Avinash Treebhoowon et Sandeep Moneea sont maintenus en détention jusqu’au procès.
Me Medhi Choonee était le représentant du ministère public lors de l’enquête préliminaire.