Dans un courrier envoyé aux syndicats des pilotes le 27 février dernier, Air Mauritius évoque des discussions pour une “satisfactory solution” en ce qui concerne le cas du commandant Patrick Hofman mis à pied depuis octobre dernier avec deux de ses collègues, Patrick Gébert et Bain Ulyate, lors de l’épisode de plusieurs annulations de vols pour cause de maladie d’une douzaine de pilotes. Ces deux collègues ont été réintégrés, mais pas lui. Et depuis, l’affaire portée devant un comité ad hoc, présidé par Me Patrice Doger de Spéville traîne.

D’où la lettre envoyée au CEO Somas Appavou le 12 février dernier par les syndicats des employés qui déplorent le silence de la compagnie d’aviation sur qu’ils appellent le “unfair dismissal of Captain Patrick Hofman”. Cette semaine — puisque l’échéance pour Air Mauritius de prendre une décision arrivant à sa fin — devrait ainsi être décisivepour l’avenir du capitaine Hofman.

La compagnie d’aviation nationale a assoupli sa position et joue la carte de l’apaisement dans les relations tendues qui existent avec les pilotes après l’épisode des suspensions. Dans sa correspondance aux syndicats, MK, par le biais de l’Executive Vice-President Legal, Fouad Nooraully, fait ressortir que “as for the case of capt. Hofman we have been informed that it is currently the subject matter of discussions between the parties, in the same spirit, to seek a satisfactory solution for all parties”. Air Mauritius rappelle également le travail du comité ad hoc mis sur pied spécialement pour plancher sur les cas des pilotes. Or, dans les faits, depuis un moment, le comité ne s’est pas réuni. Chose que les syndicats déplorent, par ailleurs, dans leur courrier du 12 février dans lequel les pilotes de la MALPA/AEA, jugent la mise à pied de leur collègue Hofman “injuste et inacceptable”.

Devant le silence de MK avant sa réponse faite aux syndicats le 27 février dernier, les syndicats ont décidé de réagir, mais dans des cadres légaux. L’annulation du vol MK646 vers Singapour, mercredi dernier, pour des raisons commerciales et opérationnelles relèverait de ces attitude des pilotes. Cependant, puisque le casdu capiaine Hofman arrive à son terme cette semaine, il est propable que la “satisfactory solution to all parties”, pourait sonner le glas de la crise et le retour à des relations plus cordiales.

C’est le ton, des plus conci- liants, de l’Executive Vice- President Legal qui ouvre la porte à un dénouement positifet un retour au dialogue.. Ce dernier rappelle aux syndicats dans sa missive qu’”Air Mauritius as a responsible employer, promotes sound and constructive industrial relations in order to safeguard the interest of all stakeholders including employees. In an increasingly competitive environment, you will surely agree that both the employer and unions of employees of employees must work together in the interest of our national airline and its long-term sustainability and productivity”.