L’audience d’hier dans le procès que l’ICAC intente à la MCB, qu’elle accuse de blanchiment d’argent, a été marquée par un nouveau renvoi. Le magistrat Raj Seebaluck, siégeant en Cour criminelle intermédiaire (CCI), a d’abord rendu un ruling permettant à la poursuite d’appeler les témoins comme elle l’entend.
La défense a annoncé sa décision de contester ce ruling en cour et a demandé à la CCI d’ajourner les travaux jusqu’à ce que la Cour suprême soit saisie de cette motion d’appel. Me Rashid Ahmine, avocat de la poursuite, a contesté cette motion. Le ruling sera rendu cet après-midi.
Le magistrat a invité la défense à convoquer un seul témoin qui déposerait au cas où son ruling serait favorable à la défense. Me Ahmine a opté pour l’ancien chef de cabinet du ministère de la Sécurité sociale.
Dans la motion présentée lors de l’audience précédente, Me Eric Ribot (SC), assisté de Mes Maxime Sauzier (SC) et Ribot Jr, a fait ressortir qu’il s’attendait à ce que les dépositions permettant à la Cour de prendre connaissance de la version de la MCB sur l’accusation formulée contre elle soient entendues en premier.
Me Amine a souligné que la poursuite a le droit de choisir le témoin à faire entendre, sans que cela ne cause quelque préjudice à la défense.
Le magistrat a tranché  en faveur de la poursuite.