Deux ans après la demande d’injonction de l’International Society For Krishna Conciousness (ISKCON) contre Ascendia Ltd et Chicago Restaurants Ltd ainsi que la mairie de Vacoas-Phoenix comme co-défendeur, le McDonald’s de Phoenix peut maintenant opérer à sa guise. C’est le juge Bushan Domah qui en a décidé en chambre. Aucun représentant d’ISKCON n’était présent lors de la dernière séance et aucune raison n’a été donnée le jour même. Faute de justification, il a décidé de ne pas donner suite à la requête des plaignants et a rayé l’affaire.
Cette histoire a été mise au devant de l’actualité en 2010 et c’est le juge Bushan Domah qui a accordé l’injonction intérimaire. Son objectivité à écouter l’affaire, étant lui même végétarien, avait été soulevée mais celui-ci a soutenu que son impartialité en tant que juge ne serait pas ébranlée.
Pendant les auditions, le Head Planning Officer du conseil municipal de Vacoas/Phoenix a soutenu dans un affidavit que la distance entre le bâtiment d’ISKCON et le McDonald’s est de 210 mètres. Le fast-food est situé au sud du temple et les vents du Sud-Est soufflent du McDonald’s en direction de l’infrastructure d’ISKCON.