Les hommes de loi de l’International Society for Krishna Consciousness (ISKCON), Mes Rama Valayden et Kaviraj Bokhoree (avoué), ont soulevé un point de droit hier dans le litige avec McDonald’s. C’est le juge Prithviraj Fekna qui écoute la nouvelle affaire logée en cour après la décision du juge Bushan Domah de rayer la plainte. Les co-défendeurs (le conseil municipal de Vacoas/Phoenix, les ministères de la Santé, du Logement et de l’Environnement) devront échanger leurs affidavits à la prochaine séance. Le ruling sur le point de droit qui a été débattu a été mis en délibéré.
Ascencia Ltd et Chicago Restaurant Ltd (McDonald’s) ont retenu les services du Senior Counsel Me Maxime Sauzier et de l’avoué Me Jaykar Gujadhur. Dans un affidavit juré par les défendeurs, il s’avère que le manque à gagner pour le restaurant s’élève à environ Rs 2,5 millions. Les hamburgers à base de boeuf ne peuvent être vendus pour le moment à cause de l’injonction.
Quelque 210 mètres séparent le McDonald’s de Phoenix des locaux d’ISKCON mais selon les demandeurs, les vents du Sud-Est soufflent en direction de leur bâtiment. McDonald’s devait répondre que son fast-food de Phoenix dispose de tous les équipements nécessaires afin de neutraliser les odeurs qui pourraient émaner de sa cuisine. Le juge Prithviraj Fekna appellera de nouveau l’affaire en chambre le 19 mars.