McDonald’s a soumis hier un contre-affidavit dans l’affaire qui l’oppose à ISKCON. Il y aurait un manque à gagner d’environ Rs 2, 5 millions selon l’avoué du fast food. Le juge Prithviraj Fekna ira visiter le site le 6 mars.
L’avoué d’Ascencia Ltd et Chicago Restaurant Ltd, Me Jaykar Gujadhur, a soumis un contre-affidavit hier devant le juge Prithviraj Fekna dans l’affaire opposant l’International Society For Krishna Conciousness (ISKCON) et ses clients. Les défendeurs ont soutenu que le projet de faire un « temple complex » comme l’avait dit le demandeur en mars 2011 n’a jamais commencé. Il est de l’avis des défendeurs que l’appliquant n’a aucun droit de s’opposer aux opérations de McDonald’s. Selon son avoué, McDonald’s opère dans plusieurs pays et n’a jamais été fiché comme étant oppressif à l’encontre des hindous en précisant qu’il n’y a aucun abattage de bovins. Ils soutiennent que les croyances religieuses ne doivent pas s’ingérer dans les opérations d’une boîte qui se trouve dans un centre commercial opérant depuis quelque 17 ans déjà.
Mc Donald’s est d’avis que l’interdiction de vendre du boeuf a été préjudiciable au fast food car cela représente entre 30 % et 35 % du chiffre d’affaires. Le fast food est d’avis que le manque à gagner a été d’environ Rs 2, 5 millions.
Le juge Prithviraj Fekna a signifié son intention de faire un site visit de McDonald’s et d’ISKCON le 6 mars. Il veut constater de visu tout ce qui a été dit dans les affidavits et avoir une image de la situation.
Pendant les travaux devant le juge Bushan Domah pendant les auditions, le conseil municipal de Vacoas/Phoenix avait soutenu qu’il y a 210 mètres entre ISKCON et le McDonald’s. ISKCON avait fait valoir que le fast-food est au sud du temple et les vents du Sud-Est frappent de McDonald’s à ISKCON. Rappelons que le juge Domah a rayé l’injonction la semaine dernière et une motion a été présentée par ISKCON pour réécouter l’affaire.
ISKCON est représenté par Mes Rama Valayden et Kaviraj Bokhoree (avoué) alors que Ascencia Ltd et Chicago Restaurant Ltd ont retenu les services du Senior Counsel Me Maxime Sauzier et de l’avoué Me Jaykar Gujadhur. Le conseil municipal ainsi que les ministères de la Santé, du Logement et de l’Environnement sont également co-défendeurs dans l’affaire.