Dans le procès aux Assises intenté à Naseerudin Tengur et son coaccusé, Noordally Mohamed, pour le meurtre de Khairooneesa Tengur en 2008, la poursuite, représentée par Me Nadiyah Jeewah, a indiqué que le DPP a abandonné la présente accusation logée contre les deux hommes. Naseerudin Tengur sera le seul poursuivi pour assassinat devant les Assises. Ce dernier, qui s’est plaint de sa condition en prison, a insulté la juge et menacé les policiers.
Naseerudin Tengur est connu pour ses virulentes sorties contre les autorités lors de ses comparutions en cour. Devant les Assises aujourd’hui, il n’a pas dérogé à la règle. Une fois dans le box des accusés, Naseerudin Tengur a commencé à proférer des insultes à l’encontre de la juge Gaitree Jugessur-Manna, lui disant qu’il ne veut plus écouter personne et qu’il n’a « rien à faire dans cette cour ». Il aura fallu l’intervention des policiers pour maîtriser l’accusé, ce dernier tentant de quitter le box.
Une fois l’accusé calmé, la juge lui a adressé quelques mots et, enfin, Naseerudin Tengur s’est confié à la cour. Il a expliqué sa frustration du fait qu’en prison on lui « sabote » sa nourriture et ses médicaments. Naseerudin Tengur a indiqué suivre des traitements pour troubles mentaux, mais qu’au fur et à mesure, ses médicaments et sa nourriture sont réduits. « Akoz sa mo pa pe kapav dormi, mo pa pe kapav kontrol mwa », soutient-il. Le commissaire des prisons devra se présenter en cour le 29 juin pour donner sa position.
Par ailleurs, une accusation d’assassinat, en lieu et place de celle de “manslaughter”, devant les Assises a été logée contre Naseerudin Tengur, qui a plaidé non coupable. Noordally Mohamed sera quant à lui poursuivi sous une charge réduite en Cour intermédiaire, le DPP ayant décidé d’abandonner l’accusation portée contre lui aux Assises.
Naseerudin Tengur, qui purge déjà une peine de 40 ans de prison pour le meurtre de Marie Lourdes Collet, une travailleuse du sexe, est cette fois poursuivi pour le meurtre de sa tante, Khairooneessa Tengur. Cette dernière a été retrouvée morte le 22 décembre 2008 à son domicile, rue Francis Daubin, à Vallée-des-Prêtres. Selon le rapport du chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, le décès de la victime de 58 ans résultait d’une strangulation. Il avait aussi certifié que celle-ci avait subi de multiples sévices sexuels et avait été violée. Les côtes de la quinquagénaire avaient également été fracturées. Les suspects avaient comme objectif principal le vol.
Pour rappel, malgré ses troubles mentaux et son mauvais comportement, Naseerudin Tengur avait été jugé apte à faire face à un procès, lequel devrait débuter le 19 juillet prochain.