L’inspecteur Venaden Jeetoo, affecté au Scene of Crime Office (Northern), a passé plus de quatre heures dans le box des témoins hier. Soumis à à un feu roulant de questions du ministère Public, de la défense et de la magistrate Maryse Panglose-Cala, il a été invité à expliquer dans les moindres détails son travail au SOCO ainsi que ses moindres faits et gestes le 15 octobre dernier lorsqu’il se trouvait au domicile des Lam Po Tang, au morcellement Swan, Baie-du-Tombeau. Répondant à des questions de Me Nataraj Muneesamy, du State Law Office (SLO), le témoin a fait ressortir que l’ADN masculin retrouvé sur un trousseau de clés correspond à celui de l’accusé Sanjeev Gossagne Nunkoo.
La magistrate est d’avis que ce trousseau aurait dû faire partie des exhibits. Le témoin, ne partageant pas cette opinion, soutient que des swabs avaient été prélevés dudit trousseau. La poursuite avance — en se basant sur des extraits d’un rapport ADN datant de février de cette année — que des cheveux retrouvés sur les lieux du crime étaient bien ceux de la victime. Me Rama Valayden, qui assure la défense du meurtrier présumé, a fait comprendre à la Cour que Gary Lam Po Tang avait allégué que des clés auraient été égarées.
L’échange animé par la magistrate Panglose-Cala au sujet du trousseau de clés et du profil ADN du suspect est intervenu en fin de séance. L’officier de police a été contre-interrogé par Me Valayden.
Magistrate Panglose-Cala : Pourquoi n’aviez-vous pas saisi le trousseau de clés ? Cela aurait pu révéler d’autres preuves importantes ?
Inspecteur Jeetoo : Ce n’était pas nécessaire. J’ai fait prélever des swabs. Ensuite j’ai essayé les clés sur les portes de la maison. Les clés correspondaient. Puis en étant essayées sur ces portes, ces clés ont été contaminées par elles. C’est pourquoi il n’était pas important de saisir ce trousseau de clés.
Magistrate Panglose-Cala : Vous auriez dû saisir le trousseau de clés comme vous l’avez fait pour d’autres items. Swabbing was not enough !
Inspecteur Jeetoo : No your Honour. Swabbing was enough.
Magistrate Panglose-Cala : Savez-vous où se trouvent ces clés aujourd’hui ?
Inspecteur Jeetoo : Non, je ne sais pas.
Me Valayden : Ne savez-vous pas si elles sont toujours là ou si elles ont été égarées ou pas ?
Inspecteur Jeetoo : Je ne sais pas si elles sont perdues.
Me Valayden : Avez-vous prélevé des échantillons des clés avant de les essayer ?
Inspecteur Jeetoo : Oui j’ai pris les clés, j’ai fait des prélèvements pour des analyses, ensuite je les ai essayées sur les portes.
Me Valayden : Êtes-vous au courant qu’un trousseau de clés qui était à côté du réfrigérateur est introuvable ? C’est ce que Gary Lam Po Tang a dit dans un Statement ?
Inspecteur Jeetoo : Non, je ne suis pas au courant.
Magistrate Panglose-Cala : You should have secured the bundle of keys, the moreso when you saw that the keys fit the place, fit in the doors. La logique demande que les clés auraient dû être secured. Avez-vous aussi effectué des prélèvements d’empreintes sur les portes, les poignées des portes et autres ?
Inspecteur Jeetoo : Oui.
Magistrate Panglose-Cala : Comprenez-vous mon point de vue ? No stone should be left unturned.
Inspecteur Jeetoo : Oui.