Sanjeev Nunkoo, le premier suspect à avoir été arrêté dans le cadre de l’assassinat d’Hélène Lam Po Tang, épouse de Gary Lam Po Tang – PDG d’une usine qui porte son nom –, a comparu pour la première fois aux Assises ce matin. Son homme de loi, Me Rama Valayden, a logé une motion pour la remise en liberté conditionnelle de son client, en détention depuis 44 mois. La Poursuite, représentée par Me Denis Mootoo, a demandé du temps pour étudier la requête. D’autre part, Me Valayden a informé la Cour qu’il a écris à la police en vue d’obtenir les photos de l’autopsie d’Hélène Lam Po Tang car il compte faire venir un expert étranger par rapport à l’heure du décès mentionnée. L’affaire sera de nouveau appelée le 2 octobre.