Le procès initié par l’ICAC contre la Mauritius Commercial Bank, que la commission anticorruption accuse de blanchiment d’argent, a repris ce matin en Cour intermédiaire devant les magistrats Renuka Dabee et Vijay Appadoo. Après l’ancienne Principal Accountant du ministère de la Sécurité Sociale, c’est l’assistante Mariam Beebee Koodaruth qui a déposé hier. Lors de l’interrogatoire mené par Me Rashid Amine, assistant Directeur des Poursuites Publiques, le témoin a indiqué qu’au ministère, les registres étaient en ordre. Elle ajoute qu’elle a été choquée d’apprendre que seulement Rs 100 M des Rs 800 M qui devaient être dans le dépôt fixe à la MCB y étaient.
Mariam Koodaruth est revenue sur son rôle alors qu’elle assurait les fonctions d’assistante de la Principal Accountant du ministère de la Sécurité sociale. Elle était ainsi la responsible officer de la gestion du NPF et son rôle était de record ledgers et réconcilier et préparer les statements. Mme Koodaruth a une question de la poursuite devait indiquer qu’elle n’était pas membre du NPF/NSF Investment Committee et qu’elle exécutait simplement les instructions d’Amina Rojoa. Elle a aussi souligné que l’ancien manager de la MCB Robert Lesage était la seule personne avec qui elle avait eu contact par rapport au dossier de la NPF mais qu’elle ne l’avait jamais rencontré. Cependant, confrontée à ce moment-là à sa déposition donnée à l’ICAC selon laquelle elle s’était rendue en banque pour rencontrer Robert Lesage pour avoir des clarifications sur les inexactitudes dans les comptes de la NPF, le témoin devait se rappeler qu’elle avait accompagnée Amina Rojoa dans cette démarche. Mariam Koodaruth a déclaré qu’au niveau du ministère les registres étaient en ordre au sujet des fonds qui devaient être à la banque et qu’elle a été choquée lorsqu’elle a appris que des Rs 800 M qui devaient être sur dépôt fixe à la Mauritius Commercial Bank, uniquement Rs 100 M y étaient. Lors du contre-interrogatoire mené par Me Maxime Sauzier, le témoin a indiqué que toutes les transactions se faisaient d’habitude en écrit et qu’elle n’était pas au courant qu’Amina Rojoa avait confisqué le passeport de Robert Lesage. La séance a été ajournée à jeudi avec l’audition de l’enquêteur principal de cette affaire.
La Mauritius Commercial Bank est représentée par Me Eric Ribot (SC), assisté de Mes Maxime Sauzier (SC) et Ribot Jr alors que la poursuite est menée par Me Rashid Amine. La MCB est représentée dans le box des accusés par Clifford Allet, le Head of Anti Money Laundering Business Unit de la MCB. Ce procès fait suite à l’affaire de détournement de Rs 881,6 millions versés à cette banque par le National Pension Fund (NPF). La banque est poursuivie sous les articles 3 et 8 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA), couplés de l’article 44 (2) de la Interpretation and General Clauses Act.