Navin Ramgoolam est sorti de son mutisme depuis la démission des six ministres MSM mardi dernier, suite à l’arrestation et l’inculpation du ministre MSM de la Santé, Maya Hanoomanjee par l’ICAC.  Dans un communiqué  émis lundi après-midi vers 17 heures le PM a réitéré de façon sans équivoque sa confiance dans l’ICAC, ce qui prend à contre-pied la position du MSM qui n’a cessé ces derniers jours de mettre en doute les méthodes de cette institution judiciaire spécialisée dans les cas de corruption.