Le procès intenté au VPM Showkutally Soodhun en Cour intermédiaire pour diffusion de fausses nouvelles s’est poursuivi hier avec le témoignage du chef inspecteur Shandan Raghoonundhun du CCID. Ce dernier a lu les deux Statements du VPM donnés à la police dans lesquelles il soutient qu’il n’a jamais déclaré que c’est Navin Ramgoolam qui a rencontré le Dr Krishan Malhotra, qui subséquemment a appelé le Chief Government Valuer pour une deuxième évaluation de la clinique.
C’est suite à la plainte de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam le 14 juillet 2011, selon laquelle Paul Bérenger aurait fait de sérieuses allégations contre lui sur la réévaluation de la clinique MedPoint, que Showkutally Soodhun avait été interpellé par la police. Lors de son interrogatoire par la police, Le VPM Soodhun a été confronté au fait que c’est lui qui aurait déclaré au Dr Zouberr Joomaye lors d’une conversation à la clinique Darné le 24 juin 2011 que Navin Ramgoolam, en tant que Premier ministre, est intervenu dans la réévaluation de la clinique MedPoint. Le VPM avait répondu à la police qu’il avait eu une rencontre avec Navin Ramgoolam à cet effet. « Li ti dir moi linn fer enn errer lor reevaluasion MedPoint. Ki Sa zafer MedPoint la inn kree enn problem zntr PTr ek MSM ». Déclaration qui a amené Showkutally Soodhun à penser que l’ex-PM est intervenu dans la seconde évaluation de la clinique. « Monn panse ki Navin Ramgoolam inn intervenir dan deziem evaluasion MedPoint ». Le VPM précise toutefois que « zame monn dir Dr Joomaye ki Ramgoolam inn rankont direkter klinik Krishan Malhotra ki finn apel Chief Government Value pour fer deziem evaluasion ». Selon M. Soodhun, sa conversation avec le Dr Joomaye s’est tenue uniquement sur le fait que Paul Bérenger faisait fausse route et que Pravind Jugnauth n’avait rien à voir avec l’affaire MedPoint. « Si Dr Joomaye dir ki Navin Ramgoolam inn zwenn Dr Malhotra, mo pa finn dir sa bann parole la », avait-il répondu lorsqu’il a été confronté aux Statements du Dr Joomaye. Le VPM précise que cette conversation avec le Dr Joomaye était privée et qu’il ne lui a jamais demandé de la répéter à Paul Bérenger. « Si linn interpret sa pou dir li Paul Bérenger, mo pa kapav dir narien », avait affirmé Showkutally Soodhun. Il ajoute dans sa déclaration que « avan lapolis ekout mwa, zot ti fini konklir ki monn konplot avek Dr Joomaye. Zame monn komplot avec Dr Joomaye ou ki ke se soi pou destabiliz GM ou koz prezidis PM ».
Me Raouf Gulbul, pour sa part, lors de son contre-interrogatoire, a soutenu que la nouvelle qui s’est répandue faisait suite aux conférences de presse de Paul Bérenger et que son client ne s’est jamais adressé à la presse à ce sujet. Le CI Raghoonundhun a répondu par l’affirmative. Les magistrats Vijay Appadoo et Razia Jannoo-Jaunbocus ont ajourné le procès pour le 31 août, date à laquelle les avocats de la défense présenteront leur plaidoirie et ceux de la poursuite leur réquisitoire.