Alors que les suspects Sandeep Moonea et Avinash Treebhowon, en détention dans l’affaire du meurtre de l’Irlandaise Michaela McAreavey née Harte, à l’hôtel Legends, ont été déférés aux Assises, un 3e suspect reste à être fixé sur son sort. Inculpé provisoirement de conspiracy to commit murder dans un premier temps, puis de conspiracy to commit larceny, le vigile Dassen Narayanen devra s’en remettre au Director of Public Prosecutions (DPP) pour savoir ce qu’il adviendra de son sort. C’est la décision qui a été prise par les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) vendredi, après la convocation formelle du suspect Narayanen aux Casernes centrales. Selon les renseignements de Week-End, Dassen Narayanen, qui a été officiellement informé du fait que son ADN a été retrouvé dans la chambre 1028 du Legends, a choisi de dire tout ce qu’il sait uniquement devant une cour de justice. 
C’est en présence de ses avocats, Mes Poonum Sookun et Chan Bissessur, que Dassen Narayanen s’est présenté aux locaux de la MCIT vendredi. En leur présence, le suspect a été officiellement informé du fait que son ADN a été retrouvé dans la chambre 1028 du Legends – où Michaela Harte avait été retrouvée morte le 10 janvier dernier – et ce, en vertu d’un rapport d’analyses en date du 15 mars 2011. Selon nos renseignements, les enquêteurs n’ont pas été en mesure de dire, pour le moment, si une nouvelle charge allait être logée en cour contre le suspect eu égard de ce développement.
Dassen Narayanen a fait comprendre aux enquêteurs qu’il était dans la chambre 1028 mais uniquement en présence de l’époux de la défunte, à savoir John McAreavey. Le vigile du Legends a fait ressortir qu’il n’a pas confiance dans la police et qu’il donnera des informations au sujet de cette affaire uniquement devant une cour de justice. Pour Me Sookun, la police ne dispose d’aucune nouvelle preuve concernant son client. 
Selon les sources de Week-End, au vu du développement survenu, il en incombera au DPP de prendre une décision en ce qu’il s’agit de Dassen Narayanen. Ce dernier avait comparu en cour de district de Mapou le 8 novembre. Mais en l’absence du représentant du DPP, l’affaire a été renvoyée à mars 2012. Lorsqu’il avait été arrêté en janvier dernier, Dassen Narayanen avait été accusé provisoirement de conspiracy to commit murder. Alors défendu par Mes Vikash Teeluckdharry et Poonum Sookun, il avait été libéré contre une caution de Rs 200 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 500 000. Par la suite, le bureau du DPP avait réduit la charge provisoire qui pesait contre lui à celle de conspiracy to commit larceny. 
D’autre part, Avinash Treebhowon, considéré par la police comme le suspect n° 1 dans le meurtre de la ressortissante irlandaise, se bat toujours pour retrouver la liberté sous caution. Vendredi, la juge Rita Teelock a écouté la bail motion inscrite en son nom en cour Suprême. La police, représentée par le chef-inspecteur Luciano Gérard, objecte toujours au bail. Ses hommes de loi, Mes Sanjeev Teeluckdharry et Ravi Rutnah, ont demandé à la cour de tenir en considération la possibilité du port du bracelet électronique par le suspect.