Développement non-négligeable cette semaine dans l’affaire Nadine Dantier. Suivant la lettre anonyme reçue par les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) (ndlr: voir Week-End de dimanche dernier), un suspect potentiel dénoncé dans la lettre a été entendu par les enquêteurs, placés sous la supervision de l’Assistant-commissaire de Police (ACP) Yousouf Soopun. Selon nos sources, l’ADN de ce suspect a été prélevé et soumis aux fins d’analyses.
Très peu d’indications ont filtré en fin de semaine sur ce nouveau développement qui découle de la lettre anonyme expédiée aux enquêteurs, mais aussi à une chaîne de radio privée. Si ce n’est qu’un des deux suspects dénoncés dans ladite lettre a été entendu par les enquêteurs et son ADN prélevé aux fins d’analyses. Dans les milieux des enquêteurs, on se montre extrêmement discret au sujet de ce développement. « Nous avons effectivement entendu un des protagonistes de la lettre et pris les dispositions nécessaires pour que son ADN soit analysée », s’est simplement contenté de dire une source policière à Week-End hier. 
Alors que pratiquement neuf ans se sont écoulés depuis le viol et le meurtre de Nadine Dantier à Albion, la MCIT ne baisse toujours pas les bras, tout en attendant d’autres résultats d’analyses. Il y a maintenant deux semaines, la MCIT recevait une lettre d’un individu se décrivant comme un maçon qui affirme avoir  « vu » le crime et viol survenu le 25 juin 2003. Il affirmait, cependant, avoir fait abstraction de tout ce qu’il avait vu ce jour-là puisqu’il devait quitter le pays pour se rendre à l’étranger et ne voulait nullement compromettre son voyage. 
En dépit de certaines incohérences de ladite lettre, les enquêteurs ont décidé de n’en négliger aucun aspect, d’où la décision de retracer et de convoquer les principales personnes concernées. Aux Casernes centrales, la progression de l’enquête policière relative au meurtre de Nadine Dantier continue d’être suivie de très près par le commissaire de Police, Dhun Iswur Rampersad, et ses proches collaborateurs. Dans les mêmes milieux, l’on soutenait, en fin de semaine, qu’il en est de même pour tous les Undetected Cases.