Showkutally Soodhun fait face à un procès en Cour intermédiaire sous une charge de “abuse of authority by public officer” et son cas a été traité hier, mercredi 31 juillet, en cour.

Selon son homme de loi, Me Ravind Chetty, “il n’y a pas de preuve de discrimination” dans cette affaire, comme fait état le chef d’accusation.

Pour rappel, Showkutally Soodhun est poursuivi pour avoir tenu des propos à relents communaux lors d’une réunion avec un groupe d’habitants de la Route Bassin, Quatre-Bornes, en juillet 2017. Cette affaire lui a valu de se retirer de son poste au sein du gouvernement.

Me Mehdi Manrakhan, quant à lui, a soutenu qu’il y a eu un traitement discriminatoire de Showkutally Soodhun au détriment de certaines communautés.

La défense a rétorqué qu’il n’y a eu aucun plaignant ni victime qui s’est présenté en cour pour entamer des procédures dans l’allocation des logements en faveur d’une catégorie de personnes à Quatre-Bornes.

La magistrate prononcera son jugement le 25 septembre.