Le procès d’Avinash Ramgotee aux Assises tire à sa fin. Le Principal State Counsel Me Medhi Manrakhan, qui s’est adressé aux membres du jury ce matin, est revenu sur plusieurs points du procès qui selon ont prouvé « beyond reasonable doubt » que le double assassinat à Lallmatie n’aurait pas pu être commis par Rajesh Ramlogun mais par l’accusé Avinash Ramgotee, qui dit-il, « a essayé de monter une histoire de toutes pièces but who did not manage to impress us ». « He has been caught in a tissue of lies », a déclaré Me Manrakhan.
« When life is taken so brutally and savagely, it leaves us with shock and disbelief that another human being has committed that. It is important that justice is done », a déclaré Me Manrakhan au début de son réquisitoire. Il a expliqué aux membres du jury que le but de son discours était de leur montrer qu’il a y eu préméditation dans ce double assassinat et que cela n’a pu être commis par l’oncle mais par l’accusé lui-même. Le Principal State Counsel s’est attardé sur la violence du crime, au total plus de soixante coups de couteau sur les deux femmes. Me Medhi Manrakhan a aussi attiré l’attention sur le fait qu’il n’y avait aucun couteau manquant chez les Jhurry et que celui qui a commis les meurtres était venu armé, montrant ainsi l’aspect de préméditation. Il a rappelé aux membres du jury que l’important dans cette affaire était de déterminer qui avait commis les meurtres. Il a ainsi demandé aux membres du jury de se baser sur les preuves et les témoignages en Cour. Selon Me Manrakhan, si l’on considère l’heure où ce drame a eu lieu, cela devait être après 20 h 09 car avant, Indira Jhurry était au téléphone avec sa soeur et à cette heure Rajesh Ramlogun était en compagnie d’autres personnes qui sont venues témoigner en Cour. « Pourquoi ne pas les croire, ils ont témoigné sous serment et n’ont aucune raison de mentir », a-t-il déclaré. Me Medhi Manrakhan a aussi évoqué les traces de pas trouvées sur les lieux du crime, qui étaient celles de l’accusé. « À aucun moment les enquêteurs ne sont tombés sur une quelconque preuve qui aurait pu démontrer que Rajesh Ramlogun était sur les lieux du crime. Or l’ADN d’une des victimes a été retrouvé sur le short de l’accusé », a souligné Me Manrakhan qui devait par ailleurs ajouter que les vêtements que portait l’oncle, eux, étaient propres.
Le Principal Counsel a par la suite expliqué pourquoi c’est l’accusé qui est celui qui a a commis le double assassinat. Si ce n’est pas Rajesh Ramlogun, dit-il, c’est nul autre que l’accusé. « Toutes les preuves pointent vers lui », a-t-il déclaré. Me Medhi Manrakhan a souligné que l’accusé n’a pas nié sa présence chez les Jhurry ce jour-là et que ce n’est qu’après huit jours qu’il a commencé à relater ce qui s’est passé. « He was doing a wait and see game, and when the police arrested him he shifted from a wait and see game to a blame game ». Me Medhi Manrakhan a aussi exposé plusieurs faits devant les membres du jury, tels que les sandalettes de l’accusé qui ont été retrouvées par la police chez lui sans aucune trace de sang et que son t-shirt qu’il avait enlevé et envoyé sur le visage de son oncle pour fuir comme il l’avait expliqué dans sa déposition n’a jamais été retrouvé. Pour le Principal State Counsel, il n’y a aucun doute qu’« après le meurtre, l’accusé est rentré chez lui et quelqu’un a lavé ses sandalettes ; le charbon retrouvé à l’arrière de sa maison est son t-shirt qui a été brûlé pour éliminer les preuves ». Me Manrakhan s’est aussi attardé sur les incohérences dans les dépositions de l’accusé et sur le fait qu’il n’a pu expliquer certains points. Pour Me Medhi Manrakhan, ils ont prouvé « beyond reasonable doubt » que le double assassinat à Lallmatie n’aurait pas pu être commis par Rajesh Ramlogun mais par l’accusé Avinash Ramgotee, qui dit-il, « a essayé de monter une histoire de toutes pièces but who did not manage to impress us ». « He is someone guilty who is desperately trying to get out. Il a des explications pour des questions qui n’ont pas de réponse. He tried to act and be smart but never managed to impress us », a affirmé Me Manrakhan.
La défense a aussi fait sa plaidoirie dans l’après-midi. Le Juge Benjamin Joseph fera son summing up demain matin, après quoi les membres du jury pourront se retirer pour délibérer. Avinash Ramgotee sera fixé sur son sort demain.