La State Bank of Mauritius (SBM) a demandé en Cour suprême d’être partie prenante dans l’affaire BAI/Bramer Bank. Toutefois, le Chef juge, Keshoe Parsad Matadeen, lors de l’appel de l’affaire hier, a rejeté la motion de la SBM, demandant au conseil légal de la banque de repasser lundi prochain. La SBM avait demandé par ailleurs à avoir priorité sur les autres créanciers du couple Rawat-Fiestritzer.
Pour rappel, la poursuite n’avait pas objecté à ce que le couple Rawat-Fiestritzer accède à ses comptes bancaires. Toutefois, l’avoué Rajesh Bucktowonsing, qui représente les administrateurs de la BAI, avait demandé un renvoi de l’affaire pour pouvoir loger un contre-affidavit. Laina Rawat quant à elle a été autorisée à faire des retraits mensuels de Rs 100 000 pour subvenir aux besoins de sa famille et pour payer les honoraires de ses conseils légaux. Elle avait initialement demandé à pouvoir faire des retraits mensuels de Rs 150 000.
Pour rappel, c’est suite à la demande de l’Assets Recovery Unit que la juge des référés, Gaytree Jugessur-Manna, avait ordonné, le 18 avril dernier, le gel des comptes bancaires, actions, biens mobiliers et immobiliers de Dawood Rawat et de ses filles. Cette instance a aussi obtenu le gel des comptes bancaires de l’époux d’Adeela, Claudio Fiestritzer, et de celui de Laina, Maxime Brian Burns, ex-Chief Executive Officer d’Iframac Ltd, et d’Oumeshsingh “Rishi” Sookdawoor, président du conseil d’administration et CEO de la BAI Co (Mauritius) Ltd. Le CEO de la BAI Co (Mauritius) Ltd avait obtenu le dégel de ses huit comptes bancaires après que la juge des référés Gaitree Jugessur-Manna a cassé l’ordre de gel de ses avoirs. Le couple Rawat-Fiestritzer devra patienter encore pour pouvoir avoir accès à ses comptes bancaires. Dans ce sens, Me Gavin Glover a demandé que l’affaire soit prise sur le fond. Le Chef juge fera connaître sa décision ultérieurement.