Malgré l’annonce du Premier ministre hier au parlement que le conseil d’administration de la Mauritius Broadcasting Corporation sera appelé à avoir un « Fresh Look » sur le cas de Rehana Ameer, la grève de la faim a été maintenue pour vendredi. Aucun lieu n’a cependant été validé par les syndicalistes, qui seront finalement au nombre de six, pour enclencher leur mesure de protestation.
Les principales têtes pensantes des mouvements syndicaux se sont rencontrées hier au quartier général du Front anti-répression (FAR) à Rose-Hill en vue de peaufiner les stratégies concernant la tenue de la grève de la faim qui débutera vendredi. Comme prévu, un comité d’organisation a été institué pour veiller au bon déroulement et pour rallier les Mauriciens à cette cause. Les consultations d’hier ont aussi débouché sur un élan de solidarité avec la confirmation de la participation de trois autres syndicalistes dans ce mouvement de protestation. Deepak Benydin (président de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions), Reaz Chuttoo (secrétaire de la Confédération des travailleurs du secteur privé) et Georges Sooprayen (ex-président de la Development Works Corporation), seront aux côtés de Rehana Ameer (ex-présidente de la Mauritius Broadcasting Corporation Staff Association), Jack Bizlall (FAR) et Jane Ragoo (présidente de la Confédération des travailleurs du secteur privé) lors de la grève de la faim. « C’est une lutte syndicale contre la discrimination. C’est un combat dans lequel nous devons nous engager. Nous défendons une cause noble… », a laissé entendre Deepak Benydin ce matin.
À deux jours de la date bouclée par les syndicalistes pour la grève de la faim, le lieu n’a cependant pas encore été validé. Tout porte à croire que la protestation se tiendra dans la capitale et non dans les parages des nouveaux locaux de la MBC à Moka, comme évoqué dans un premier temps. Selon les informations disponibles, les syndicalistes attendent toujours l’aval de l’église ou de la municipalité, pour tenir leur mesure de protestation sur la Place de la Cathédrale ou au Jardin de la Compagnie. La confirmation du lieu devrait toutefois tomber en fin d’après-midi.
De son côté, le conseil d’administration (CA) de la MBC a été convoqué à une réunion spéciale à 16 heures après l’annonce du Premier ministre Navin Ramgoolam hier au parlement, même si cela n’a pas désamorcé la menace de la grève de la faim. Abordant la teneur de la réunion spéciale du CA, Rehana Ameer a tout simplement expliqué que « je ne sais pas quelle décision sera prise. Sa mem board ki ti trouv mwa koupab ki pou zoinn tanto pou pran enn desizion. Mo les zot fer zot travay… ». Les syndicalistes se rencontreront une nouvelle fois cet après-midi à Rose-Hill pour faire un suivi de l’actualité entourant la MBC Saga.