Ricardo Laval Agathe fait face à deux procès en Cour intermédiaire, soit un pour blanchiment d’argent et un autre pour paiement excédentaire (“limitation of payment in cash”). Dans le second procès mentionné, Ricardo Agathe est poursuivi pour avoir empoché un paiement de Rs 579 000 le 21 décembre 2014 à Sainte-Croix.

La poursuite soutient, en vertu de l’article 8 de la FIAMLA, que cette somme d’argent provient d’une transaction illicite. La poursuite devait ainsi faire une demande en cour pour amender l’accusation et introduire une réclamation pour que l’argent soit saisi. La défense, représentée par Me Devina Deonarain, a demandé du temps pour répondre à la requête formulée par la poursuite. Le procès sera appelé à nouveau fin mars pour que la défense donne sa position.

Ricardo Agathe est aussi poursuivi dans un autre procès pour blanchiment d’argent. Le 3 octobre 2015, les enquêteurs de l’ADSU avaient saisi dans des sacs dissimulés dans du linge sale, dans sa salle de bain, une somme de Rs 2,6 M et de 4 000 euros. Ce procès reprendra en Cour intermédiaire le 10 mars.