L’enquête sur l’ex-député du PMSD et président de la State Property Development Company (SPDC) Richard Duval, qui a refusé de se soumettre à un alcootest, à la suite d’un accident mineur dimanche soir à Pailles, progresse. En présence de son homme de loi Me Assad Peeroo, Richard Duval a expliqué à la police mardi qu’il était grippé et avait consommé du Benylin, un sirop contre la toux. Et compte tenu du fort taux d’alcool contenu dans ce médicament, il a jugé préférable de ne pas se soumettre à un test d’alcoolémie. Il a aussi déclaré qu’il souffre d’asthme.
À ce stade, l’enquête sous la responsabilité des policiers de Pailles se poursuit. Le dossier devrait être transmis sous peu au bureau du Director of Public Prosecutions. Me Assad Peeroo devra par la suite prouver l’innocence de son client devant le tribunal.
Dans une déclaration au Mauricien, Me Assad Peeroo explique que son « client a déjà fourni des explications au poste de police de Pailles. Cette polémique est inutile car c’est Richard Duval lui-même qui a téléphoné à la police après cet accident. Eski ou krwar ki enn dimoun ki finn bwar pou fer sa ? »
Richard Duval était au volant de sa BMW dimanche soir quand son véhicule a fait une sortie de route à Pailles et a percuté une barrière en bois aménagée sur l’autoroute dans les parages de Mauvillac. Le pare-chocs et le flanc droit du véhicule ont été endommagés et les airbags se sont déclenchés. Richard Duval s’en est sorti avec une légère blessure. Après cet accident, le président du SPDC s’était rendu au poste de police de Pailles dimanche soir pour les besoins de l’enquête.